• Gate 7

ACI : L'amélioration du trafic passagers pendant l'été ne peut pas être qualifiée de reprise

Paris le 18 septembre 2021 - L'amélioration du trafic passagers pendant la période d'été "ne peut pas être qualifiée de reprise" selon l'organisme aéroportuaire Airport Council International , alors que la progession enregistrée se stabilise déjà dans toute l'Europe.


L'organisme européen de commerce aéroportuaire, ACI EUROPE, a publié aujourd'hui son rapport de trafic aérien pour juillet 2021, ainsi que des données préliminaires pour le mois d'août.

Le rapport montre que le trafic passagers sur le réseau aéroportuaire européen a diminué de -49,3% en juillet par rapport à la même période avant la pandémie (2019) - une amélioration significative par rapport aux mois précédents (-74% au T2 2021). Le volume total de passagers a plus que doublé au cours du mois par rapport à juillet 2020 - à 133,4 millions contre 57,4 millions. Alors que les aéroports de la zone UE+1 ont continué à sous-performer la moyenne européenne en juillet à -56,1%, l'amélioration par rapport au T2 2021 (-81%) a également été significative. Cela reflétait le rôle du certificat numérique Covid 19 de l'UE, parallèlement à l'assouplissement des restrictions de voyage dans de nombreux pays. Il y avait des variations importantes entre les marchés nationaux dans la zone UE+ - en raison d'un mélange de facteurs, notamment des situations épidémiologiques diverses, des efforts inégaux déployés par les gouvernements pour assouplir les restrictions de voyage, la taille des marchés intérieurs et certains pays bénéficiant plus que d'autres du trafic tourisme/VFR .


Ainsi, les meilleures performances sont venues de la Roumanie (-32,6%), de la Grèce (-33,3%), du Luxembourg (-44,5%) et de la France (-46,2%), tandis que la Finlande (-81,9%), l'Irlande (-81,7%), le Royaume-Uni (-81,2%) a enregistré les plus fortes baisses. L'Allemagne (-60,8%) a également sous-performé la moyenne de la zone UE+.




Dans le même temps, les aéroports du reste de l'Europe2 ont vu leur trafic passagers baisser de seulement -20,3 % en juillet, reflétant une reprise complète du trafic passagers intérieur (+10,3 %) ainsi que des restrictions moins sévères pour les voyages transfrontaliers. Parmi les marchés nationaux, le Kosovo (+21,4%) et l'Albanie (+9,6%) ont dépassé les volumes d'avant la pandémie (2019). Ouzbékistan (-8,3%). La Bosnie-Herzégovine (-13,2%), l'Arménie (-15,7%) et la Russie (-16,4%) ont nettement surperformé la moyenne du bloc, contrairement à la Turquie (-25,5%) et l'Ukraine (-25,1%).

Paris-CDG et AMS Schipol reviennent dans le top 5


Au premier semestre, les 5 aéroports les plus fréquentés étaiet situés en Russie et en Turquie. En juillet, Paris-CDG (-58,9%) et Amsterdam-Schiphol (-54,9%) ont rejoint le top 5 de la ligue en 4e et 5e respectivement. Istanbul (-34,7%) est restée en tête, suivie d'Antalya (-27,9%) et de Moscou Sheremetyevo (-30,4%).


Plus généralement, les hubs et les grands aéroports ont nettement sous-performé en juillet en raison de la permanence de restrictions strictes sur les voyages internationaux au-delà de l'Europe. Cela a entraîné une baisse de la performance des aéroports du groupe 13 à -55,6%. En particulier, Francfort (-58,9%) n'est classé que 7ème aéroport européen le plus fréquenté, Madrid 9ème (-57%), Londres-Heathrow 16ème (-80,5%), Munich 18ème (-69,2%), Stockholm-Arlanda 39ème (-64,8% ), Dublin 48e (-81 %) et Londres-Gatwick 64e (-89,6 %). Seuls quelques grands aéroports dépendant du trafic loisirs et domestique affichent des résultats nettement meilleurs avec Palma de Majorque classé 10e (-42,2%), Paris-Orly 13e (-35,4%) et Athènes 15e (-37,8%).





Les aéroports insulaires et les bases LCC s'en sortent mieux

À l'inverse, les aéroports de taille moyenne et plus petite ont eu tendance à mieux se comporter en juillet, en raison de leur plus grande dépendance vis-à-vis du trafic de loisirs intérieur et intra-européen. Ainsi, les aéroports du Groupe 34 et du Groupe 45 ont vu leur trafic passagers diminuer respectivement de -38 % et -34,2 %.

Hormis Sotchi (+68,2%) qui se distingue par une croissance impressionnante par rapport aux niveaux d'avant la pandémie (2019) et se classe parmi les 20 premiers aéroports européens, les meilleurs résultats proviennent principalement des aéroports insulaires desservant des destinations touristiques populaires. Il s'agit notamment d'Ajaccio (+10%), de Calvi (+3,9%), de Bastia (-6,6%), de Santorin (-13,2%), de Palerme (-14,2%), d'Olbia (-14,9%), de Mikonos (-17%), Ténérife (-20%), Minorque (-23,4%), Cagliari (-23,7%) et Héraklion (-25,2%).

Les aéroports secondaires desservant majoritairement les compagnies low cost affichent également des baisses de trafic plus faibles : Paris-Beauvais (-25,2%), Bruxelles-Sud Charleroi (-31%), Rome-Ciampino (-33,6%) et Milan-Bergame (-36,2%) .


source ACI



130 vues

Posts récents

Voir tout