top of page
  • Gate 7

Airbus s'engage concrètement pour une aviation zéro émission lors du premier jour du Airbus Summit

Dernière mise à jour : 4 déc. 2022

Paris le 30 novembre 2022 - Airbus a multiplié les annonces à l'occasion de la première journée du Airbus Summit. Moteur zéro émission à l'hydrogène, partenariat avec ArianeGroup pour l'hydrogène liquide et mise à disposition d'hydrogène liquide sur les plateformes aéroportuaires l'avionneur européen s'est engagé concrètement sur plusieurs projets.


Si l'hydrogène semble une source d'énergie d'avenir, Airbus ne néglige pas pour autant le Carburant Aérien Durable (SAF) et s'allie avec Neste, un leader de carburant renouvelable. Airbus a profité de l'événement pour dévoiler son "Disruptive Lab" destiné à tester les nouvelles technologies.

Gate 7 revient sur les nombreuses annonces de la journée d'hier.




Moteur à pile à combustible à hydrogène


Airbus a révélé qu'il développait un moteur à pile à combustible à hydrogène. Le système de propulsion est considéré comme l'une des solutions potentielles pour équiper ses avions zéro émission qui entreront en service d'ici 2035. Airbus commencera les essais au sol et en vol de cette architecture de moteur à pile à combustible à bord de son avion de démonstration ZEROe vers le milieu de la décennie. L'avion d'essais en vol A380 MSN1 des nouvelles technologies de l'hydrogène est actuellement en cours de modification pour embarquer des réservoirs d'hydrogène liquide et leurs systèmes de distribution associés.


Airbus a identifié l'hydrogène comme l'une des alternatives les plus prometteuses pour propulser un avion zéro émission, car il n'émet pas de dioxyde de carbone lorsqu'il est généré à partir d'énergie renouvelable, l'eau étant son sous-produit le plus important.



Airbus et ArianeGroup pionniers de la technologie de l'hydrogène liquide


Airbus et ArianeGroup, joint-venture détenue à parts égales par Airbus et Safran, et leader mondial des technologies de propulsion spatiale, vont construire ensemble la première installation de ravitaillement en hydrogène liquide pour les avions ZEROe à l'aéroport de Toulouse, Blagnac. La station sera opérationnelle en 2025. ArianeGroup concevra, produira et soutiendra les opérations du système de ravitaillement en hydrogène liquide nécessaire au démonstrateur ZEROe d'Airbus alors qu'il entame sa campagne d'essais au sol et en vol - qui doit commencer au milieu de cette décennie.


« Nous avoir choisi comme partenaire d'Airbus est un vote de confiance, reconnaissant un demi-siècle d'expertise dans l'hydrogène liquide pour la propulsion des fusées Ariane », a déclaré André-Hubert Roussel, PDG d'ArianeGroup. « Nous sommes fiers de travailler avec Airbus sur ces premiers pas vers des avions à hydrogène liquide. L'aéronautique et l'espace sont deux industries pionnières. Unir nos expertises est notre responsabilité pour relever les défis de demain. ArianeGroup, avec ses compétences et son savoir-faire uniques dans le stockage, le test et l'utilisation de l'hydrogène liquide, permet à de nouvelles filières industrielles en Europe d'accélérer leur transition énergétique.





Airbus s'associe pour faire progresser la disponibilité de l'hydrogène vert dans les aéroports


Airbus a signé un accord de partenariat avec HyPort, joint-venture entre ENGIE Solutions et l'Agence régionale de l'énergie et du climat d'Occitanie (AREC), leader du développement de l'hydrogène vert en France, pour accompagner le développement de l'un des premiers stations de production et de distribution d'hydrogène à faible émission de carbone dans un aéroport. La construction de la station hydrogène de l'aéroport de Toulouse-Blagnac s'est achevée en début d'année et les systèmes de production, de stockage et de distribution sont actuellement en phase de test final. La station, dont la mise en service est prévue début 2023, aura une capacité de production d'environ 400 kg d'hydrogène par jour, permettant d'alimenter une cinquantaine de véhicules de transport terrestre.




Airbus et Neste unissent leurs forces sur le développement de SAF pour décarboner l'aérospatiale


Airbus et Neste, l'un des principaux producteurs mondiaux de carburants renouvelables, ont signé un protocole d'accord (MoU) pour faire progresser conjointement la production et l'utilisation du carburant d'aviation durable (SAF). Les deux parties partagent la vision que SAF est une solution clé pour aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre des voyages en avion. Cette collaboration vise à accélérer la transition du secteur aéronautique vers les SAF. Neste et Airbus reconnaissent que l'un des plus grands défis pour accélérer l'utilisation des SAF est la montée en puissance de la production de SAF. Cette collaboration jette les bases pour qu'Airbus et Neste stimulent le développement de SAF dans l'industrie aéronautique mondiale. Il permettra aux partenaires d'explorer ensemble des opportunités commerciales et de promouvoir conjointement la production et l'utilisation de carburant d'aviation durable. L'accent sera mis sur le développement technique du SAF, l'approbation du carburant et les tests des technologies de production actuelles et futures, et l'étude de la manière dont l'utilisation « 100 % SAF » peut être activée.


Airbus dévoile son DisruptiveLab pour tester de nouvelles technologies axées sur la décarbonation

Airbus a profité de son sommet annuel pour dévoiler son DisruptiveLab, un nouveau laboratoire volant conçu pour tester des technologies destinées à améliorer les performances des avions et à réduire les émissions de CO2 des hélicoptères. Le DisruptiveLab évaluera une nouvelle architecture aérodynamique destinée à réduire la consommation de carburant, ainsi que la poursuite de la mise en œuvre de l'hybridation avec un système de propulsion hybride entièrement parallèle permettant de recharger la batterie en vol. Le nouveau démonstrateur prendra son envol avant fin 2022 afin de débuter les essais en vol et de faire mûrir ces nouvelles technologies.



Christophe Chouleur pour Gate7

209 vues
bottom of page