• Gate 7

American Airlines réduit sa présence internationale et mise sur le domestique pour la reprise.

Paris le 14 mai 2021 - Pour American Airlines « le réseau international post COVID sera très différent de celui qui a disparu en 2019 », a déclaré Vasu Raja, directeur des revenus de la compagnie aérienne basée à Fort Worth, lors d'une conférence chez Goldman Sachs Industrials.


American Airlines a choisi de continuer à se développer au niveau national autour de ses plus grands hubs, mais va être moins présente à l'international qu'elle ne l'était il y a deux ans avant le début de la pandémie.


La compagnie aérienne a déjà retiré 41 appareils gros porteurs, y compris tous ses Airbus A330 et Boeing 767, ainsi que ses 34 Boeing 757 qui volaient sur des routes internationales à plus faible volume.


Boieng 777-300 American Airlines

La sortie de flotte de ces appareils a, de fait, supprimé la desserte de certaines destinations à faible trafic comme par exemple Prague, Dubrovnik ou Venise. Les vols vers les hubs partenaires clés, tel que Londres Heathrow avec British Airways, et les marchés émergents, comme l'Inde, reviendront en temps voulu. En revanche la pandémie de Covid a mis en évidence la faible rentabilité de certaines liaisons internationales dont le retour n'est pas envisagé à l'occasion de la reprise.

American Airlines continuera toutefois d'avoir une présence transatlantique forte. La compagnie pourrait desservir les grandes villes européennes telles que Londres, Frankfort et Paris avec au moins six vols quotidiens chacune si elle ne les reliait qu' aux grands hubs de correspondance de Charlotte, Chicago, Dallas-Fort Worth, Miami, New York et Philadelphie.


American prévoit cependant de développer les vols long-courriers au départ de JFK, y compris de nouveaux vols directs vers Athènes, New Delhi et Tel Aviv, dans le cadre de sa nouvelle alliance avec JetBlue Airways. Le partage de codes entre les deux compagnies apporte déjà à JetBlue plus de 60 routes plus de 130 à American Airlines renforcant leur présence sur la cote Est des Etats-Unis.


«Nous allons être très prudents dans la façon dont nous reconstruisons l’international», a déclaré Vasu Raja. «Lorsque nous le ferons, nous veillerons à ce que le réseau international produise des marges comparables à celles du domestique»


L'avenir dira si ce pari est gagnant.

équipage d'American airlines