• Gate 7

Gate7 a rencontré Birgir Jonsson le CEO de Play la compagnie à bas prix Islandaise

Paris le 22 juillet 2022 - Birgir Jonsson le CEO de Play, la compagnie à bas prix Islandaise qui a fêté il y a peu son premier anniversaire, a répondu au questions de Gate7.


Gate7 : Etes-vous satisfait de la première année d’opération de PLAY ? Birgir Jonnson : Comme vous le savez nous avons début nos opérations en Juin 2021 dans une période difficile en raison de la pandémie de COVID. Nous l’avions anticipé et notre trésorerie nous permettait de commencer notre activité dans ses conditions avant un retour à la normale. L’année a été compliquée mais cela nous a permis de souder les équipes et nous avons en un an transporté plus de 320000 passagers sur nos lignes. La levée des mesures sanitaires et l’ouverture du marché nous ont permis de monter en puissance et nous avons étendu notre présence aux Etats-Unis vers Boston, Baltimore et New-York et d’améliorer notre coefficient de remplissage.





Gate7 : Comment se présente la saison d’été ?


Birgir Jonsson : La saison d’été se présente sous de bons auspices notamment grâce aux passagers en connexion à Reykjavik qui représentent désormais la majorité de nos clients.


Gate7 : Etes-vous satisfait de la desserte de Paris et peut-on imaginer d’autres lignes en France ?


Birgir Jonsson : Paris est une ligne qui fonctionne très bien et contribue au succès de nos vols vers les Etats-Unis. Rien n’est décidé, mais nous explorons d'autres pistes en France.


Gate7 : Qu’avez-vous appris de l’échec de WOW ?


Birgir Jonsson : De nombreux employés de PLAY ont travaillé chez WOW et cela nous a permis d’apprendre de leur succès mais aussi de leurs erreurs. Même si le business model est le même nous sommes une société totalement différente. Notre cotation en bourse est un gage de rigueur. WOW a connu un réel succès avant de faire des erreurs et notamment celle de vouloir grandir trop vite, d’exploiter des Airbus A330 trop grands, de desservir la côte Ouest américaine sortant ainsi de son business model initial.


Gate7 : Quelle est la flotte actuelle de PLAY ?


Birgir Jonsson : Nous exploitions 6 Airbus monocouloirs récents, 3 Airbus A320neo et 3 Airbus A321neo et recevrons 4 autres appareils l’année prochaine. Nous comptons opérer 15 avions en 2025, mais la taille de la flotte n’est pas un enjeu pour PLAY.


Gate7 : A New-York vous desservez l’aéroport de New-York Stewart. Pourquoi ce choix ?


Birgir Jonsson : L’aéroport est situé dans une zone habitée par des millions de personnes pour lesquelles il est très pratique. C’est aussi un aéroport à bas prix qui nous permet d’offrir des billets pas chers. Enfin, et je l’ai déjà utilisé plusieurs fois, il est très fluide de par sa taille et permet d’être à Manhattan en une heure trente, c’est à dire aussi rapidement que quand on se pose à JFK



Gate7 : En tant que passager pourquoi choisir PLAY ?


Birgir Jonsson : Le prix ! c’est notre argument numéro un et la raison pour laquelle les clients volent avec nous. Pour autant nous ne souhaitons pas brader les places et estimons qu’il y a un juste prix pour tout. Nous effectuons des vols relativement longs et ne pouvons offrir des billets en dessous de leur cout réel.


Gate7 : Vous avez parlé de la croissance de la flotte cela va t’il s’accompagner d’une l’ouverture de nouvelles lignes ?


Birgir Jonsson : Bien entendu que cela soit en Europe ou sur la côte est des Etats Unis ou du Canada.


Gate7 : le mot de la fin ?


Birgir Jonsson : Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer à la reprise du transport aérien et au désir des clients de voyager de nouveau que ce soit pour retrouver les leurs ou découvrir le monde.



Interview par Christophe Chouleur pour Gate7








225 vues