• Gate 7

Interview : l'actualité de Qatar Airways avec Smail Boudjennah Directeur Régional Europe de l'Ouest.


Gate7 a rencontré Smaïl Boudjennah, Directeur Régional Europe de l’Ouest de Qatar Airways, pour faire le point sur l’actualité de la compagnie. Au menu : ajout d’une nouvelle fréquence au départ de Paris, retour de l’A380, point sur les marchés français et européen, destinations phares en période de pandémie, attractivité de Doha, etc.



Smaïl Boudjennah Directeur Régional Europe de l'Ouest de Qatar Airways

Les frontières se rouvraient progressivement, certaines se ferment de nouveau comment cela se traduit-il pour Qatar Airways ?


Nous avons constaté que l’envie de voyager était intacte chez nos clients que ce soit pour retrouver leurs proches, pour affaires ou pour découvrir le monde. L’enjeu majeur pour Qatar Airways a été, et est toujours, de s’adapter aux restrictions qui évoluent au quotidien et d’en informer en temps réel nos clients pour qu’ils puissent voyager dans des conditions optimales.


Depuis le début de la crise sanitaire, Qatar Airways n’a jamais suspendu ses vols et a cherché à maintenir, dans le respect des contraintes sanitaires imposées, un maximum de liaisons. Nous avons constamment adapté les fréquences en fonction des contraintes et de la demande.


Notre exigence première est de garder nos passagers en sécurité et d’appliquer les règles en vigueur dans les pays de destination. Ainsi concernant le nouveau variant Omicron nous avons cessé, jusqu’à nouvel ordre, d’accepter à bord des passagers en provenance de 5 pays d’Afrique soit 7 destinations : Luanda en Angola, Maputo au Mozambique, Johannesburg, Le Cap et Durban en Afrique du sud, Lusaka en Zambie et Harare au Zimbabwe. En la matière nous suivons strictement les recommandations de l’OMS.



Quelle est l’importance du marché français pour Qatar Airways ?


Le marché français est l’un des 5 marchés les plus importants pour Qatar Airways en Europe avec le Royaume Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie. Le trafic est important notamment en raison de l’appétit des Français pour les voyages mais aussi les relations économiques qu’entretiennent la France et le Qatar. Les Français ont (re)découvert pendant la pandémie Zanzibar et Kilimandjaro deux destinations qui marchent très bien, sans pour autant délaisser des destinations phares comme les Maldives et les Seychelles, ou encore Colombo au Sri Lanka.


Ailleurs en Europe, le lien entre l’Angleterre est les pays du golfe, dont le Qatar, est traditionnellement très fort et le marché espagnol s’est beaucoup développé vers l’océan Indien au départ de Madrid et Barcelone.



Vous confirmez que Qatar Airways prévoit de reprendre 3 vols quotidiens au départ de Paris CDG vers Doha en décembre ?


A partir du 15 décembre, Qatar Airways va présenter deux nouveautés importantes. L’une d’entre elle est le retour de l’A380 sur le vol QR 40 en mi-journée et l’autre est l’ajout d’une troisième fréquence quotidienne avec un vol de nuit assuré en Boeing 787. Ce vol qui porte le numéro QR38 permettra d’assurer des correspondances pratiques vers d’autres destinations de notre réseau comme Oman et Sharjah aux Emirats Arabes Unis et permet d’étoffer notre offre au départ de Paris.


Ainsi, nous aurons 3 rotations quotidiennes qui couvrent les 3 plages horaires la première assurée en Boeing 777, la deuxième en Airbus A380 et la dernière en Boeing 787.


A quel produit peut-on s’attendre à bord ?


Nos clients vont retrouver à bord, sauf sur l’Airbus A380, la Qsuite cabine emblématique de la compagnie. Le retour de l’Airbus A380 permet de réintroduire la Première Classe sur le tronçon Paris-CDG Doha pour laquelle il y a une demande.


Le produit Qsuite, par l’intimité et le niveau de prestations qu’offrent nos appareils et nos équipages, est extrêmement apprécié de nos clients et beaucoup d’entre eux le considèrent comme étant équivalent à celui de la Première d’un certain nombre de compagnies.


la Qsuite qui contribue à l'excellente réputation de Qatar Airways

Doha a-t-elle vocation à devenir une destination en soi comme Dubaï et quels sont ses atouts ?


Doha est de plus en plus une destination en soi. C’est une ville qui a beaucoup évolué en peu de temps. Elle allie parfaitement l’authenticité et la modernité et propose de nombreux sites touristiques que cela soit des souks traditionnels ou de très beaux sites naturels dans le désert. Il y une également une offre culturelle comme le musée national du Qatar dont l’architecte est Jean Nouvel mais aussi une architecture impressionnante. Doha n’est pas forcément dans la démesure mais intéresse de plus en plus de monde.


Sa capacité hôtelière se développe en vue de la coupe du Monde de 2022 et la ville se transforme. C’est une ville internationale, ouverte, accueillante et authentique qui mérite vraiment le déplacement. C’est pourquoi Qatar Airways encourage aussi le stop over à Doha avec une offre dédiée pour les passagers en correspondance.


Enfin c’est également une destination affaires et le trafic corporate est très important de très nombreuses entreprises étant installées à Doha.



Au-delà de Doha vers quelles destinations s’envolent les passagers en correspondance ?


Au-delà des destinations touristiques de l’Océan Indien et de la Tanzanie qui sont les best sellers en ces temps de crise, nous avons développé un trafic VFR très important vers le Pakistan, l’Inde, le Sri Lanka et le Bengladesh. Malheureusement l’Australie, un marché où nous sommes un acteur majeur vers Sydney et Melbourne, est toujours très contrainte.


Nous attendons également avec impatience la réouverture de l’Asie. Les clients européens voyagent habituellement vers nos destinations thaïlandaises de Bangkok et Phuket, au Vietnam et en Indonésie ou nous étions très présents.


signature du codeshare entre Qatar Airways et Rwandair

Qatar Airways est également très active en Afrique vers des destinations comme Accra, Abidjan, Abuja qui se sont beaucoup développées et attirent de plus en plus d’européens qui transitent par Doha. Qatar Airways a signé un accord de partage de codes avec Rwandair qui vient de lancer des vols directs entre Kigali et Doha. Cet accord permet aux voyageurs transitant via notre hub de Doha de voyager vers plus de 25 destinations en Afrique, en Europe et en Asie.


Nous desservons également les Etats-Unis mais cela concerne moins notre clientèle européenne même si certains clients, amoureux du produit, sont prêts à faire le détour par Doha pour voyager avec nous.


Aujourd’hui Qatar Airways dessert uniquement Paris en France, peut-on imaginer qu’elle ouvre d’autres destinations ?


En effet aujourd’hui nous ne sommes présents qu’à Paris. Nous desservions l’escale de Nice avant la pandémie mais elle reste pour l’instant fermée. Nous avions également prévu de lancer des vols au départ de Lyon mais la crise sanitaire a mis ce projet en stand-by. Compte tenu du contexte incertain dans lequel le marché évolue il est aujourd’hui difficile de pouvoir dire ce que nous allons faire, mais Qatar Airways n’exclue, bien entendu, aucune possibilité.



Avec l’accord de libre-échange conclu entre le Qatar et l’Union européenne envisagez-vous d’ouvrir des liaisons au départ d’autres aéroports que ceux desservis aujourd’hui ?


Cet accord permet d’envisager d’élargir la présence de Qatar Airways en Europe même si la situation actuelle n’est pas propice à des annonces. Il pose avant tout les bases d’une relation sur des volets qui vont plus loin que le seul volet économique et l’ouverture de lignes. Il comprend des engagements sociaux, environnementaux, porte sur des aspects sanitaires et de sécurité qui sont importants pour les passagers et qui engagent Qatar Airways.


La réputation de Qatar Airways est excellente et les classements par différents organismes sont très positifs à quoi cela tient-il selon vous ?


L’excellence fait partie de l’ADN de Qatar Airways depuis sa création et se décline de nombreuses façons.

Tout d’abord notre réseau de 140 destinations très variées et notre présence durable sur celles-ci répond aux besoins de toutes les catégories de passagers et est très apprécié. Notre réputation en matière de sécurité et la jeunesse de notre flotte contribuent également à notre rayonnement. Qatar Airways est également très proche de ses partenaires de la distribution et de ses clients, ce qui représente un avantage dans une période compliquée comme celle que nous vivons.


Notre produit qui a été primé de très nombreuses fois est un atout considérable. Que cela soit en Classe Économique ou en Business où nous sommes positionnés sur des standards un cran au-dessus de ce que propose la concurrence. Notre hospitalité et notre sens du client et du détail quelle que soit la classe de voyage contribuent également à notre excellente réputation.


La dimension de notre engagement sur la responsabilité environnementale séduit toute une génération de passagers qui est très attentive à cette dimension. En tant qu’acteur important du secteur aérien, c’est un sujet sur lequel nous souhaitons être moteur.


Enfin, depuis mon arrivée encore récente au sein de Qatar Airways en juillet 2021 j’ai été particulièrement impressionné par l’engagement des équipes de la compagnie au quotidien pour porter et maintenir notre niveau d’excellence au plus haut.


Boeing 777-300 de Qatar Airways

Interview réalisée par Christophe Chouleur pour Gate7

445 vues