• Gate 7

Interview : Reprise progressive des vols pour Air Algérie.

Gate 7 a rencontré Amine Andaloussi porte parole d'Air Algérie pour faire le point sur la reprise qu'a amorcée la compagnie nationale.


Amine Andaloussi Air Algérie

Gate 7 : La reprise des vols Air Algérie se fait progressivement, quel est le programme des vols pour les mois à venir ?


Amine Andaloussi : Depuis le 1er juin avec l'accord des autorités publiques et du conseil scientifique, Air Algérie a amorcé une reprise partielle de ses activités sur un nombre de destinations limité et avec des fréquences encore réduites.


C'est une première étape alors que la compagnie n'a pas effectué de vols réguliers depuis près de 15 mois. Elle a cependant contribué à rapatrier plus de 80000 ressortissants algériens depuis le début de la pandémie.


Notre programme jusqu'à la fin du mois de juin est le suivant :


Tunis : 1 vol hebdomadaire

Istanbul : 1 vol hebdomadaire

Paris-Orly : 2 vols hebdomadaire

Marseille : 1 vol hebdomadaire


Nous venons d'ajouter Barcelone et Francfort à la liste qui seront également desservies une fois par semaine.


En fonction de l'évolution sanitaire et de l'avis des autorités compétentes nous déciderons à la fin du mois de l'évolution de ce programme de vols qui pourra être étoffé si nous recevons un avis positif.


Gate7 : Quel type d'appareil vole vers la France ?


Amine Andaloussi : Pour toutes les destinations desservies en ce moment nous utilisons nos Airbus A330-200 qui peuvent transporter 300 passagers.


Gate7 : Quelles sont les conditions requises pour voyager en Algérie ?


Les normes sont strictes pour éviter la propagation du COVID. Les passagers doivent présenter un test PCR négatif effectué 36 heures avant le départ, remplir une fiche sanitaire qui peut être téléchargée en ligne sur notre site et obligatoirement se mettre en quarantaine dans l'un des hôtels désignés pour une durée de 5 jours. Enfin ils doivent passer un test antigénique à la fin de ce confinement pour pouvoir sortir.


Les hôtels sont repartis dans différentes villes, entre Alger, Constantine et Oran, en fonction de la ville de provenance.


Gate7 : Pensez-vous être en mesure de proposer suffisamment de vols cet été pour satisfaire la demande de la grande communauté Algérienne en France ?


Amine Andaloussi : La demande est en effet très forte car de nombreuses familles ont hâte de se retrouver après une si longue période sans se voir et connaissent parfois des situations difficiles. Nous espérons que la situation permettra d'y répondre favorablement. Nous souhaitons, si la situation le permet, ouvrir d'autres vols au départ de nos escales française mais aussi de Dubaï et du Canada ou réside une grande communauté algérienne mais également augmenter les fréquences des au départ des destinations déjà ouvertes.


Gate7 : Quelles sont les mesures sanitaires prise à bord ?


Amine Andaloussi : Nous respectons des normes sanitaires strictes en conformité avec celles promulguées par IATA. Le service à bord a été réduit pour limiter les contacts, le masque est, bien sur, obligatoire tout au long du voyage. Nous avons également mis en place un service dédié et un protocole particulier pour assurer la propreté des cabines qui sont nettoyées avec des produits spécifiques après chaque vol.


Gate7 : Air Algérie est elle prête à la reprise ?


Amine Andaloussi : La compagnie a fait en sorte de maintenir les qualifications et le professionnalisme de ses pilotes en les faisant voler autant que possible à l'occasion des vols de rapatriement et en complétant leur entraînement sur nos simulateurs de vols pour assurer une reprise en toute sécurité.


Nous avons également apporté beaucoup de soin à la maintenance des appareils cloués au sol en appliquant scrupuleusement les consignes des constructeurs, Boeing, Airbus et ATR -pour que ceux ci soient prêts à voler des que nécessaire.


L'un des Airbus A330 d'Air Algérie

Christophe Chouleur pour Gate7