• Gate 7

Le Museum of Flight de Seattle.

Paris le 10 avril 2021,


La ville de Seattle possède de nombreux atouts mais, pour les avgeeks et autres passionnés d'aviation, c'est avant tout la ville qui symbolise Boeing l'un des plus grands constructeurs d'avions.


Les amateurs peuvent profiter de deux lieux d'exposition : Le "Boeing Future of Flight" situé à Paine Field et le "Museum of Flight" situé à coté du Boeing Field objet de notre visite d'aujourd'hui.


Le nombre d'appareils exposés est impressionant et comprend notamment le 1er Boeing 747-121 construit qui porte le numéro de série 001 et le nom de "City of Everet", la ville ou se trouve l'usine principale de Boeing.


Le 747 exposé a volé pour la première fois le 9 février 1969 au-dessus de l'ouest de l'état de Washington. Plus tard, cet avion a servi de banc d'essai pour les améliorations des systèmes 747 et les nouveaux développements de moteurs pour d'autres jets commerciaux Boeing, y compris le programme de moteurs Boeing 777. Il porte sur les nez les logos des premières compagnies à l'avoir commandé. Certaines ont aujourd'hui diapsu , comme National ou TWA mais d'autres sont toujours la et on peut reconnaitre la fameuse "crevette" d'Air France ou la grue de Japan Airlines et le trèfle d'Aer Lingus.

Boeing 747 "City of Everett"

Autre appareil d'exception le Concorde qui porte les couleurs de British Airways. L'exemplaire du Musée, immatriculé G-BOAG, est appelé «Alpha Golf». Il a volé pour la première fois en avril 1978 et livré à British Airways en 1980. Équipé de quatre puissants Rolls-Royce / SNECMA Olympus 593 Mk. 610 turboréacteurs, l'Alpha Golf a enregistré plus de 5 600 décollages et plus de 16 200 heures de vol en service. Il a rejoint le musée le 5 novembre 2003.

Le nez du Concorde aux culeurs de British Airways

On peut y pénétrer et voir le cockpit...

l'impressionnante cabine de pilotage du Concorde

... ainsi que la cabine équipée des derniers sièges utilisés par British Airways sur cet appareil.

La très étroite cabine du Concorde et ses sièges en cuir
Le nez du Concorde de British Airways

Juste à coté se trouve le Boeing 707-120 spécialement construit, est connu sous le nom de SAM (Special Air Missions) 970.


Cet avion, ainsi que tout autre avion de l'armée de l'air, portait l'indicatif d'appel "Air Force One" lorsque le président était une planche. Livré en 1959 pour remplacer la Super-Constellation d'Eisenhower, le transport à réaction à grande vitesse est un bureau ovale volant avec un intérieur modifié et un équipement de communication sophistiqué pour l'époque.


le 707 qui porte les couleurs "United States of America"

Il a transporté les présidents Eisenhower, Kennedy, Johnson et Nixon.

L'intérieur du 707 présidentiel

L'intérieur du 707 présidentiel

Le Boeing 727 tri récateur exposé porte la livrée de United Airlines.

L'appareil fut un grand succès commercial avec une production de 1 832 exemplaires livrés à plus de 100 compagnies aériennes différentes. Le modèle exposé à été le premier produit et a rejoind le musée en mars 2016.

Le tri réacteur exposé aux couleurs (de l'époque) de United Airlines.



facielment reconnaissable avec sa dérive aux 3 réacteurs le Boieng 727

Beaucoup plus récent, est le Boeing 787 Dreamliner. Ce 787 était le troisième Dreamliner construit. Il a volé pour la première fois le 14 mars 2010. En plus de son rôle dans le programme d'essais en vol et de certification, il a représenté Boeing dans 23 pays lors d'une présentation mondiale du 787 appelée Dream Tour.

Dérive du 3eme Dreamliner construit

Cockpit du Boieng 787

Une section de Boeing 737 d'US Air sert de salle de projection. Dans la partie avnt équipée de siège Business Class sont diffusés de films sur l'aviation.

Fuselage d'un Boeing 737 de USAir : les nombreux rivets sont très visibles

Cabine avant du 737

Un autre 737 porte le logo de la NASA . Boeing a utilisé ce 737 comme avion d'essai en vol avant qu'il ne devienne l'avion de recherche sur les systèmes de transport de la NASA en 1974.


Basé au Langley Research Center en Virginie, ce 737 a été utilisé pour tester de nombreuses innovations technologiques, notamment un cockpit virtuel, des écrans de vol électroniques et le vent en vol. systèmes de détection de cisaillement.

Une livrée rare pour ce Boeing 737

Situé à l'extérieur des halls d'exposition se trouve un très beau 1049G Super Constellation qui porte la livrée de Trans Canada Airlines.

Super Constellation de TCA

Le "Super G" était la version la plus réussie des Lockheed Super Constellations et l'un des derniers grands avions de ligne à moteur à piston. Peu de temps après l'introduction de l'avion, il est devenu clair que les compagnies aériennes investiraient dans des avions à réaction. Pour les opérations à longue distance, le Super G pourrait être équipé de réservoirs supplémentaires en bout d'aile augmentant la capacité de carburant de deux tiers de plus que les modèles originaux «Connie». Le premier vol du modèle G Constellation a eu lieu le 7 décembre 1954 et il a été mis en service commercial par Northwest Airlines le 1er juillet 1955. Le Super G était un choix populaire parmi les compagnies aériennes avec 42 pilotés par des transporteurs nationaux et 59 par des compagnies aériennes étrangères.


Sa cabine n'était pas accessible lors de la visite mais une illustration du musée témoigne du luxe et du confort que cet appareil offrait à l'époque.


La cabine , très confortable du super G

Le musée est vaste et offre une variété très large d'avions tant civils que militaires ou encore d'appareils exprimentaux à découvrir qu'il faudrait plusieurs articles pour les partager avec vous. Aussi nous vous proposons de terminer notre visite par une mosaique de différentes vues du musée.





Texte : Christophe Chouleur Photos : Christophe Chouleur ou Museum of Flight


207 vues