• Gate 7

Le réseau de destinations KLM en Amérique du Nord pratiquement à son niveau pré Covid-19.

Paris le 3 juin 2021 -Le réseau nord-américain de destinations de KLM, compagnie membre de Skyteam, est pratiquement revenu à son niveau de 2019, avant la pandémie de COVID-19. Cependant, le nombre de sièges et la fréquence des vols sont encore bien inférieurs à ceux de 2019.


Bien qu'il existe encore d'importantes restrictions de voyage aux États-Unis et au Canada, le taux de vaccination augmente à la fois à l'étranger et en Europe, ce qui devrait progressivement réduire les restrictions. KLM est préparé à une augmentation de la demande et est prêt à accueillir ses clients en toute sécurité et de manière responsable.


Un réseau au coeur de la stratégie de KLM


Le réseau de destinations est au cœur de la stratégie de KLM. Pendant la pandémie de COVID-19, KLM a préservé autant que possible son réseau de destinations en réduisant le nombre de sièges, afin que les passagers puissent voyager si nécessaire et que le transport de fret puisse continuer. Cette stratégie a grandement soutenu KLM pendant la crise du COVID-19 ce qui rend beaucoup plus facile à présent l'augmentation de ses opérations.


Boeing 787 Zonnebloem de KLM © KLM

Changements par rapport à 2019

16 destinations nord-américaines seront desservies à l'été 2021. Cela représente une destination de moins par rapport à l'été 2019, Salt Lake City n'étant pas desservie par KLM. Cependant, la compagnie néerlandaise continuera à proposer un vol direct Amsterdam-Salt Lake City en coopération avec son partenaire Delta Air Lines.

KLM a l'intention d'ajouter Las Vegas et Minneapolis au cours de l'été en fonction de la fin des restrictions de voyage entre les États-Unis et l'Europe.

Dans son programme d'hiver, qui s'étend du 31 octobre 2021 au 26 mars 2022, KLM ajoutera deux nouvelles destinations à son réseau nord-américain : la station balnéaire mexicaine de Cancun et Orlando dans l'État américain de Floride.

La fréquence des vols vers les destinations cet été sera inférieure à celle de l'été 2019. La fréquence et le nombre de sièges varient selon la destination.


Grâce à l'augmentation du taux de vaccination et à la réouverture progressive de l'Europe mais aussi des États-Unis, KLM s'attend à ce que ces chiffres augmentent progressivement. KLM compte sur son agilité lorsqu'il s'agit de planifier son réseau pour tenir compte de la demande du marché et l'ajuster en fonctions des évolutions à venir.


Christophe Chouleur