• Gate 7

Reprise progressive du trafic aérien en Europe : les derniers chiffres.

Paris le 2 juin 2021 - A l'approche de l'été différents indicateurs témoignent d'une reprise progressive du trafic aérien en Europe. Celui ci reste cependant largement en deçà du volume pré-pandémie et cette reprise se traduit différemment d'une compagnie et d'un pays à l'autre en fonction des restrictions sanitaires.


Selon le nouveau scénario publié par Eurocontrol, l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, le trafic aérien pourrait s'élever en Europe cette année à 50 % du trafic de 2019.


L'organisation intergouvernementale européenne a travaillé sur plusieurs hypothèses présentées ci dessous en fonction notamment du taux de vaccination et des tendances constatées depuis le début de l'année 2021. L'hypothèse 3 parait à ce stade la plus probable.



Avec de plus en plus de citoyens européens vaccinés, l'arrivée du beau temps et l'approche des vacances d'été Eurocontrol a pu constater que la dernière semaine de mai 2021 a été la plus active en nombre de vols effectués depuis le mois de septembre dernier. Le nombre de vols quotidien s'est élevé à 13,761 vols en moyenne avec une pointe à 16,459 vols pour la journée du vendredi 28 mai.



En fonction de leur réseau mais également des restrictions et de la situation sanitaire du pays ou se situent leur hubs ou aéroports principaux, la journée du 1er juin montre qu'il existe une grande variation du pourcentage de vols effectués par chaque compagnie par rapport à la même date en 2019.


Sur le podium en % de vols on trouve ainsi Turkish Airlines toujours très active et dont le réseau domestique est important, Air France dont le nombre de vols a fortement augmenté sur les deux dernières semaines et Ryanair.


Il est intéressant de constater qu'une compagnie majeure comme British Airways n'est toujours pas présente dans ce top ten alors que Lufthansa qui en a été longtemps exclue remonte progressivement la pente.


Eurocontrol s'est penché sur la situation des transporteurs régionaux qui jouent un rôle très actif dans la reprise et, en raison de leur réseau principalement domestique, connaissent une baisse moins marquée du nombre de vols que les transporteurs nationaux au réseau plus vaste et plus dépendants des restrictions.


Wideroe, compagnie aérienne norvégienne régionale, affiche une belle performance. Il faut dire que la plupart des destinations desservies ne peuvent l'être que par avion en raison de la distance et de la géographie de la Norvège. On retrouve ces caractéristiques chez les autres compagnies présentes dans le tableau avec notamment des destinations situées sur des iles ou de lieux éloignés.


Au niveau mondial la situation est un peu différente et IATA prévoit désormais que le trafic aérien se remettra plus lentement que prévu de la pandémie de coronavirus. L'organisme attribue cette moins favorable au retard pris dans les campagnes de vaccination et de l'"aversion au risque" des Etats.


Iata table sur un trafic aérien mondial à 43% de son niveau d'avant la crise sanitaire, à la place des 51% initialement prévus en décembre.


N'oublions pas que même si le traffic aérien reprend un peu des couleurs grâce aux voyages de loisirs la reprise du trafic affaires, plus lucrative, n'est pas attendue avant 2022 avec une grande incertitude sur son niveau. De même les taux de remplissage sur les long courriers sont encore significativement en dessous du seuil de rentabilité pour les compagnies qui les opèrent malgré une augmentation du fret.


Christophe Chouleur pour Gate7 - source et graphiques : Eurocontrol