• Gate 7

Une bouffée d'air frais pour Corsair

La sortie de TUI en faveur d'un consortium d'entrepreneurs et la signature d'un accord avec l'Etat permettent enfin à Corsair de préparer l'avenir.


La compagnie française qui était en danger nottament en raison de la crise sanitaire va être sauvée par un consortium d’entrepreneurs antillais, acteurs majeurs du tourisme, investisseurs privés, collectivités et régions et l'aide de l'Etat.


Avec une contribution financière globale de près de 300 millions d’euros permettant de renforcer les capitaux propres et la trésorerie de la compagnie, Corsair peut poursuivre la gestion de la crise avec confiance, continuer à améliorer son niveau de compétitivité et se préparer pour saisir toutes les opportunités au moment de la reprise.

Airbus A330 Corsair

La démarche de réduction des coûts fixes a déjà permis d’obtenir des résultats très significatifs. La signature de nouveaux accords à durée indéterminée se substituant aux 134 accords et usages préexistants, outre des réductions de coûts, va permettre de simplifier l’exploitation et améliorer la performance. Les partenaires sociaux se sont mobilisés pour faire aboutir dans les meilleurs délais les nouveaux accords dans une démarche responsable et engagée dans un projet d’entreprise pérenne.

Corsair affiche son ambition : devenir LA compagnie des Outre-mer


Le projet de renouvellement et modernisation de la flotte déjà engagé est confirmé, avec 5 A330-900 NEO commandés ferme. Ainsi, 3 NEO intégreront la flotte en avril, mai et juin 2021. Le 4ième NEO devrait être livré en décembre 2021. Corsair opérera donc une flotte de 9 avions dès décembre 2021. En juin 22, le 5ième NEO remplacera le dernier A330-200 encore présent dans la flotte qui sera alors considérablement rajeunie avec un âge moyen de 5 ans.


Les performances en matière de protection de l’environnement seront très nettement améliorées, grâce à une nouvelle motorisation des NEO qui permet de diminuer les émissions carbonées et les nuisances sonores. Consciente de sa responsabilité sociale et environnementale, Corsair modernise ainsi rapidement sa flotte et contribue à la transition énergétique du transport aérien.


Afin de développer sa position de compagnie des Outre-mer, Corsair va se concentrer sur les dessertes domiennes. Outre le renforcement des dessertes actuelles (Martinique, Guadeloupe, Réunion, Maurice, Abidjan et Montréal), un élargissement du réseau est prévu avec l’ouverture de nouvelles destinations notamment Mayotte dès le 11 décembre 2020.


Pascal de Izaguirre commente : « Je souhaite remercier très sincèrement l’Etat pour son soutien et l’excellente collaboration avec les Ministères concernés – Economie, Finances et de la Relance, Transports et Outre-mer notamment. Je me réjouis de l’arrivée de nouveaux actionnaires qui s’engagent à nos côtés pour assurer la pérennité de Corsair. Il faut également saluer l’engagement de l’ensemble du personnel qui a exprimé, en acceptant des efforts significatifs, une forte adhésion au projet. C’est avec confiance que nous irons présenter et défendre cet accord auprès du tribunal en vue de son homologation début décembre. Nous avons devant nous un projet ambitieux, ainsi que les moyens financiers nécessaires pour le mener à bien et faire de Corsair LA compagnie des Outre-mer».


147 vues