• Gate 7

Aéroport de Bordeaux : plus de 80 destinations seront proposées aux néo-aquitains cet été

Dernière mise à jour : 29 janv.

Bordeaux le 27 janvier 2022 - L'aéroport de Bordeaux a présenté son bilan pour l'année 2021 et fait un point sur les perspectives pour l'année 2022 lors d'une conférence de presse.


En 2021, l’activité de l’Aéroport de Bordeaux a repris avec 35% de voyageurs supplémentaires par rapport à 2020 même si la crise sanitaire a restreint les voyages, avec une baisse des passagers de près de 60 % par rapport à 2019.


Vecteur de transformation, elle a également accéléré la stratégie de la société aéroportuaire initiée en 2018. En 2022, les enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux, sont plus que jamais indissociables du développement de l’aéroport. La SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac lance une nouvelle dynamique de transformation de son organisation et de ses acti­vités vers un modèle plus responsable et au service de son territoire.L’objectif est de façonner le nouveau visage de l’aéroport de demain et d’atteindre le Zéro Carbone avant 2030 pour ses émissions directes de CO2 .



aéroport de Bordeaux Mérignac - Gate7
projection de l'aéroport de Bordeaux

Le maillage aérien relance la connectivité du territoire néo-aquitain


L’été 2021, et la reprise du voyage de loisirs, a bel et bien marqué un tournant dans la relance à l’Aéroport de Bordeaux. Près de 50% des passagers annuels se sont envolés entre le mois de juin et de septembre de ou vers l’une des 71 destinations proposées au pic de la saison ; à noter une offre de vols inédite vers la Corse, la Grèce et les Baléares.

Sans surprise, en 2021, les contraintes sanitaires ont favorisé les voyages nationaux pour plus de la moitié et les 2/3 des passagers de Bordeaux ont emprunté un vol low-cost.

« A l’heure de tirer le bilan d’une nouvelle année très particulière pour le transport aérien, les équipes de l’aéroport et des compagnies aériennes ont su faire preuve d’agilité. La flexibilité d'exploitation et l’attractivité du territoire ont boosté la relance du programme aérien en s'adaptant aux différentes contraintes liées à la pandémie. » précise Simon Dreschel, Président du directoire de la SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac depuis août 2021.

D’autre part, le retour progressif des compagnies nationales comme Air France/KLM, Lufthansa/Swiss, Iberia, British Airways, ou bien Royal Air Maroc est un signal très encourageant de la confiance des compagnies dans le dynamisme économique du marché néo-aquitain.


Même si l'année 2022 commence avec certaines incertitudes sanitaires, les signaux sont positifs et permettent d’envisager une reprise de l’activité à l'Aéroport de Bordeaux. Plus de 80 destinations seront proposées aux néo-aquitains cet été et le retour des long-courriers, notamment vers le Canada après la Guadeloupe, nouveauté de fin d’année 2020.

De nouvelles lignes sont d’ores et déjà annoncées : Grenoble avec easyJet durant les vacances d'hiver, et pour le programme Eté : Athènes avec Volotea, Malte et l'ouverture inédite de Zadar en Croatie avec Ryanair. Enfin, le retour de la compagnie Turkish Airlines vers le hub du nouvel aéroport d’Istanbul participe pleinement au renforcement de l’attractivité de Bordeaux à travers le monde.






Un aéroport plus vert et qualitatif au service du territoire néo-aquitain



Simon Dreschel répondant aux questions des médias

«Aujourd’hui, les enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux, sont plus que jamais indissociables du développement de l’aéroport. Les nombreux projets menés à bien en 2021 et s’intensifiant en 2022, attestent une volonté de progrès rapide de la maîtrise des impacts environnementaux et l’évolution du confort offert aux usagers et aux partenaires commerciaux de l’aéroport. » assure Simon Dreschel.







Ainsi, quelques mois après l’installation de nouveaux convertisseurs « 400Hertz », limitant la consommation d’énergies fossiles pour alimenter les avions au sol, la jetée internationale certifiée Haute Qualité Environnementale (HQE©) été inaugurée en octobre.

Le confort de ce nouveau bâtiment, doté d’un espace d’attente vaste et lumineux, trouve une continuité dans le Hall A préexistant, où de nombreux travaux de rénovation ont été réalisés. Des sas de reconnaissance biométrique dernière génération ont par ailleurs été installés, pour un passage plus fluide et rapide au contrôle d’inspection filtrage, à l’arrivée comme au départ.

Côté ville, le parking de proximité couvert « P0 » a fait peau neuve en fin d’année, avec des places plus spacieuses, un accès facilité en entrée et sortie par un système automatisé de lecture de plaques, et de nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques.

Dans le domaine de la qualité de service, l’Aéroport de Bordeaux a mis en œuvre le Airport Service Quality (ASQ), rejoignant ainsi plus de 400 aéroports internationaux adhérant à ce programme de l’Airport Council International Monde visant à mesurer et améliorer la qualité de service aux passagers. De nouveaux services de facilitation aux voyageurs, face au contexte maintenu de contraintes sanitaires, ont été développés en 2021. L’accueil et l’information ont ainsi été renforcés pour chaque période de vacances scolaires, par la présence d’Airport Angels, des personnels à l’écoute des passagers dans l’aéroport du premier au dernier vol. Deux technologies de facilitation ont par ailleurs été lancées sur le site bordeaux.aeroport.fr : un moteur de recherche développé par Generation Voyage, avec mise à jour en temps réel des conditions de déplacements à l'étranger (frontières ouvertes ou fermées, exigences de test ou de vaccin, etc.), et un robot intelligent ou « chatbot » assurant 7/7j et 24/24h, une information rapide sur de nombreuses thématiques de l’offre et des modalités de voyage, dont par exemple les conditions de dépistage covid. En 2022, c’est l’accès à un wifi gratuit plus rapide, fluide et sécurisé sur le site de l’aéroport, avec l’arrivée dès février d'une nouvelle fibre, délivrant un débit 8 fois plus élevé qu'aujourd'hui, et de travaux d'extension de la couverture dans les aérogares.

Désormais hybrides ou électriques, les véhicules professionnels utilisés sur le site seront complétés par la livraison d’une navette électrique, pour assurer la liaison entre le parc P4 et les aérogares. Dans un même objectif de maîtrise énergétique et pour le confort des usagers, un important chantier sera initié au premier trimestre, pour remplacer sur 1.750m2, l’intégralité des frontons vitrés du Hall B, côté ville et côté piste, par des vitrages de haute performance.

L’aéroport a également validé son plan de développement des énergies renouvelables, ainsi, au second semestre, plus de 1.500 panneaux photovoltaïques viendront couvrir le parc de proximité P0. A la clé : un parking 100% autonome pour sa consommation électrique, mais aussi une surproduction qui sera injectée dans la boucle Haute Tension de l'aéroport, le total de production permettant de réduire la consommation aéroportuaire annuelle de -4%. Un début, l’aéroport entend poursuivre le déploiement afin d’utiliser les larges surfaces dont il dispose.

L’amélioration de l’accessibilité pour un aéroport mieux relié à son territoire avance également à grands pas, avec la dernière phase de travaux d’aménagement et de végétalisation du parvis et sa future station intermodale, préparant la mise en service de la ligne A du tramway et de la desserte définitive du Technobus en 2023. En parallèle, le cheminement cyclable aménagé par Bordeaux Métropole conduira de manière sécurisée jusqu’au parc abrité et équipé de bornes de charge pour vélos électriques, dont la construction s’est achevée fin 2021.

Vers un aéroport « lieu de vie, lieu de ville », attractif et durable


Le Conseil de Surveillance de la Société aéroportuaire vient d’approuver la nouvelle politique de responsabilité sociétale.

« Notre nouvelle politique RSE vise à inscrire l’aéroport sur son territoire en soutenant la transition écologique. Cette vision se traduit par une infrastructure de service projetée non plus essentiellement comme lieu de transit, mais comme un véritable lieu de vie relié à la ville, plus vivant et animé, proposant des espaces végétalisés » annonce Simon Dreschel.

La future coulée verte constituée par l’insertion arborée du tramway et l’espace paysager du pôle tertiaire « 45ème Parallèle », s’ouvriront vers un paysage aéroportuaire apaisé par de nombreuses zones végétalisées ou plantées d’arbres. Ces aménagements s’inscrivent dans la continuité d’investissement précédemment engagés pour la biodiversité, comme par exemple la création d’un rucher où plus de 400.000 abeilles ont livré en 2021 leur première récolte de miel aéroportuaire.

En arrière-plan de cette évolution « signal » aux pieds des aérogares, la durabilité du développement aéroportuaire mobilisera plus fortement en 2022 les différents opérateurs de la plateforme auprès du gestionnaire, pour la poursuite de la démarche Airport Carbon Accreditation un objectif de neutralité carbone de l’Aéroport de Bordeaux avant 2030. Dans le cadre du certificat environnemental ISO 14001, cet effort de tous les opérateurs s’est organisé en 2021 sur le front des déchets aéroportuaires, avec le renouvellement des équipements et consignes de tri pour les professionnels comme pour les voyageurs, afin d’atteindre 30% de valorisation matière (contre 17% en année de référence 2019).

175 vues