• Gate 7

Retour sur les Résultats d'IAG

International Consolidated Airlines Group (IAG) qui comprend British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling et Level a présenté le 31 juillet 2020 les résultats consolidés du Groupe pour le premier semestre 2020.

Sans surprise, les résultats du premier semestre ont été considérablement impactés par l'épidémie de COVID-19, qui a eu un effet dévastateur sur les secteurs mondiaux des compagnies aériennes et des voyages, en particulier à partir de fin février 2020.



Le point sur la situation :

La plupart des avions du Groupe ont été cloués au sol au deuxième trimestre, avec le maintien d'un programme minimum de vols passagers pour les voyages essentiels et le rapatriement.  

1 875 vols cargo supplémentaires ont été effectués au cours du deuxième trimestre pour transporter du matériel et des fournitures essentielles.

Des procédures d'exploitation supplémentaires ont été mises en œuvre pour protéger les clients et le personnel, y compris l'utilisation du masque facial et nettoyage approfondi des cabines.  


La liquidité du groupe a été renforcée grâce des actions telles que l'accès à l'Instituto de Crédito Oficial (ICO) espagnol et le fond coronavirus britannique (CCFF). En outre, la facilité de crédit renouvelable de British Airways a été prolongée et le groupe bénéficie de la prolongation d'un an des facilités relais de financement d'avions.

Le groupe a acté le renouvellement pluriannuel signé avec American Express le 24 juillet, dont 830 millions d'euros de paiement, dont une partie significative est constitué d'un pré-achat d'Avios

Les coûts d'exploitation pour le deuxième trimestre ont été réduits à 205 millions d'euros par semaine, les mois d'avril et mai légèrement inférieurs aux estimations précédentes établies à 195 millions d'euros par semaine, malgré le surcoût liés  l'opération de vols tout cargo.

Prévisions :


Le scénario actuel prévoit une augmentation de la capacité au troisième trimestre et au quatrième trimestre, à -74% et -46% par rapport à 2019 respectivement. Le climat d'incertitude actuel rend cependant les prévisions peu fiables et la reprise est toujours conditionnée à un assouplissement des mesures de fermetures des frontières et à une levée des restrictions de voyage.

Sur la base du scénario actuel IAG atteindrait au 4eme trimestre 2020 le seuil de rentabilité en termes de flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles.


Des régimes gouvernementaux de soutien salarial sont disponibles dans les principales des bases d'employés et d'autres mesures sont mises en place pour réduire les couts salariaux en raison du surreffectif résultant d'un programme de vol très réduit.


Report des investissements, restructuration de chaque compagnie en vu de réduire les couts, reports de livraison d'appareils et sortie de flotte anticipée des 747 de British Airways et des A340-600 d'Iberia

Les dépenses d'investissement pour 2020 seront réduites de 1,5 milliard d'euros, par rapport au plan initial, avec les dépenses d'investissement de la flotte 2020 déjà couvertes.

Les livraisons de 68 nouveaux avions prévues entre 2020 et 2022 ont été reportées et certains anciens appareils ont pris leur retraite anticipée, dont 32 Boeing 747 et 15 Airbus A340-600.

IAG prévoit qu'il faudra attendre au moins 2023 pour que la demande de passagers revienne aux niveaux de 2019.


Le groupe s'est lancé dans une restructuration afin de réduite ses coûts. La taille et lkes efefctifs de chaque compagnie aérienne du groupe seront réduits en fonction des consultations et des négociations propres à chaque compagnie.

Poursuite des négociations en vue de l'achat d'Air Europa


Des discussions actives se poursuivent avec Globalia concernant une restructuration potentielle de l'acquisition d'Air Europa, en tenant compte de l'impact de la pandémie COVID-19. Toute transaction resterait soumise à la réglementation européenne.

123 vues

©2020 par Gate7. Créé avec Wix.com