top of page
  • Photo du rédacteurGate 7

100 ans après son premier vol Finnair s’adapte à un environnement en pleine évolution


Paris le 13 mars 2024 – Le 20 mars 1924 un avion de Aero Osake yhtiö, le premier nom de Finnair, s’envolait pour Tallinn et réalisait ainsi le premier vol de l’une des plus anciennes compagnies aériennes au monde.

 

Pour célébrer cet anniversaire et faire un point sur la situation de la compagnie et ses ambitions, l’ambassadeur de Finlande en France, Matti Anttonen et le Directeur du marché Europe, Javier Roig Sanchez, ont réuni les médias à l’ambassade de Finlande de Paris.

 

Finnair aujourd’hui

 

Directeur du marché Europe, Javier Roig Sanchez,
Javier Roig Sanchez

Finnair transporte environ 12 millions de passagers et s’appuie sur son hub d’Helsinki, un aéroport moderne et efficace très bien classé par différents organismes. Avec 3 pistes et un seul terminal, il permet des connections en 40 minutes. La flotte de Finnair s’élève à 70 appareils dont 25 appareils long-courriers Airbus A350 et Airbus A330. La flotte moyen-courrier, qui devraient faire l’objet d’un renouvellement en 2024 ,est majoritairement composée d’Airbus aux côtés d’Embraer 190 et d’ATR 72-600. Toute la flotte long-courrier a été rétrofittée avec des nouvelles cabines dont une cabine Business innovante réputée pour son confort. 50 % des passagers de Finnair ont pour destinations la Finlande l’autre moitié étant en correspondance vers d’autres destinations. Avec presque 20 destinations domestiques, Finnair est la mieux placée pour permettre la découverte du pays hors des sentiers battus.

 



l’ambassadeur de Finlande en France, Matti Anttonen
Monsieur l’ambassadeur de Finlande en France, Matti Anttonen

Dans un contexte international complexe, la compagnie a dû faire face à deux évènements majeurs, la crise du COVID, durant laquelle sa flotte est restée au sol, et la fermeture de l’espace aérien russe, conséquence de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Finnair qui avait bâti son hub entre l’Europe et l’Asie est plus affectée que d’autres compagnies par le rallongement des trajets qu’impose l’impossibilité de survoler la Russie. Face à ses défis la compagnie s’est mobilisée et s’est réinventée. Elle a ainsi redéployé une partie de sa flotte long-courriers vers les Etats Unis ou la demande est forte. Finnair est présente à New-York, Chicago, Dallas, Seattle, ainsi que Los Angeles et Miami en saison. Finnair qui opère 24 vols par semaine vers les Etats-Unis a réussi toucher de nouveaux marchés. Elle a ainsi créé des flux de passage entre les Etats-Unis et l’Inde en passant par Helsinki.

 

Compte tenu de la réduction du nombre de destinations et de fréquences vers l’Asie,

Finnair a tissé des partenariats avec d’autres compagnies afin d’utiliser au mieux sa flotte long-courrier. 4 Airbus A330 et leurs équipages ont été basé à Londres et ont volé pour le compte de British Airways. D’autres sont exploités pour le compte de Qatar Airways, 3 avions partent quotidiennement d’Helsinki, Copenhague et Stockholm vers Doha. Un Airbus A330 de Finnair assure la liaison entre Singapour et Sydney pour Qantas Airways et, dès fin mars, un deuxième Airbus A330 assurera la liaison entre Bangkok et Sydney en quotidien.

 

Progressivement Finnair réaffirme sa présence au Japon même si elle est encore loin des fréquences de 2019. Là où elle opérait 40 vols par semaine, elle n’en opère plus que 20 vers Tokyo Narita et Haneda, Osaka et bientôt Nagoya. La reprise des liaisons vers Sapporo et Fukuoka qu’elle desservait en 2019 n’est aujourd’hui pas d’actualité.

 

En 2023 Finnair a atteint 80 % du trafic de 2019, année de référence avant Covid et vise 90 % en 2024.



Finnair tails
Dérives Finnair

 

Finnair en France

 

Finnair dessert Paris depuis 1953 avec à l’époque des escales à Copenhague et Düsseldorf. Elle dessert aujourd’hui Paris CDG et Nice. Paris bénéficie de 3 vols quotidiens et bientôt 4 et Nice un vol quotidien. Le partenariat avec Air France vers Helsinki a cessé et désormais Air France vole sous ses propres couleurs vers la capitale finlandaise. L’aéroport de Lyon est un marché potentiel pour Finnair à condition de bénéficier de slots permettant de bonnes correspondances à Helsinki.


Christophe Chouleur pour Gate7

100 ans après son premier vol Finnair s’adapte à un environnement en pleine évolution

Comments


bottom of page