• Gate 7

4 millions de passagers pour Paris-Charles de Gaulle et 2 millions pour Paris-Orly en mars 2022

Paris le 17 avril 2022 : Le trafic total du Groupe ADP est en hausse de + 9,8 millions de passagers en mars 2022 par rapport à mars 2021, avec 18,9 millions de passagers accueillis dans l'ensemble du réseau d'aéroports gérés. Il représente 72,4 % du niveau du trafic groupe du mois de mars 2019[1].


Depuis le début de l'année, le trafic du Groupe ADP[1] est en hausse de + 79,7 % par rapport à 2021, à 47,0 millions de passagers, soit 62,6 % du niveau du trafic groupe sur la même période en 2019.


Terminal 2E, Paris-Charles de GaulleJ érôme Epaillard pour Groupe ADP


S'agissant de Paris Aéroport:


Le trafic de mars 2022 est en hausse de + 4,6 millions de passagers par rapport à mars 2021, avec 6,0 millions de passagers accueillis. Il représente 68,7 % du trafic de Paris Aéroport du mois de mars 2019.


En mars 2022, Paris‑Charles de Gaulle a accueilli 4,0 millions de passagers (+ 3,0 millions de passagers [1]), soit 64,9 % du trafic de mars 2019, et Paris‑Orly 2,0 millions de passagers (+ 1,6 million de passagers[2]), soit 77,2 % du trafic de mars 2019.


Depuis le début de l'année, le trafic à Paris Aéroport est en hausse de + 9,9 millions de passagers, à 14,6 millions de passagers, soit 61,4 % du niveau de trafic sur la même période en 2019.


À Paris-Charles de Gaulle, les terminaux 2A, 2B, 2C, 2D, 2E et 2F sont actuellement ouverts et accueillent l'ensemble du trafic de passagers, tout comme le terminal 2G depuis le 14 avril 2022. À Paris-Orly, tous les secteurs sont ouverts, y compris les portes d'embarquement B d'Orly 1 depuis le 5 avril 2022, et accueillent l'ensemble du trafic de passagers.


Pour le mois de mars 2022 :


- Le trafic international (hors Europe, dont DROM-COM) est en hausse de + 1,9 million de passagers [2], à 66,2 % du niveau de mars 2019, du fait d'une croissance sur tous les faisceaux : Afrique + 557 975 passagers [2], à 77,0 % du niveau de mars 2019, Amérique du Nord + 502 903 passagers [2], à 70,3 % du niveau de mars 2019, Moyen‑Orient + 295 619 passagers [2], à 74,8 % du niveau de mars 2019, Amérique Latine + 181 625 passagers [2], à 75,3 % du niveau de mars 2019, et Asie‑Pacifique + 67 266 passagers2, à 18,0 % du niveau de mars 2019 ;

- Le trafic Europe (hors France) est en hausse de + 2,2 millions de passagers [2], à 70,3 % du niveau de mars 2019 ;

- Le trafic France métropolitaine est en hausse de + 606 375 passagers [2], à 71,0 % du niveau de mars 2019 ;

- Le trafic DROM-COM (inclus dans le faisceau international) est en hausse de + 273 567 passagers [2], à 82,5 % du niveau de mars 2019 ;

- Le nombre de passagers en correspondance est de 654 613 passagers, en hausse de + 441 975 passagers [2], à 65,1 % du niveau de mars 2019. Le taux de correspondance s'établit à 22,8 %, en baisse de - 10,3 points [2].


Dans le contexte créé par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et les sanctions internationales prononcées à l'égard de la Russie, le groupe suit l'évolution de la situation afin d'en déterminer les conséquences à court, moyen et long terme. En 2019, le trafic avec l'Ukraine et la Russie représentait 1,4 % du trafic total de Paris Aéroport, ainsi que 17,1 % [2] du trafic total de TAV Airports, soit 27,9 %[3] du trafic international de TAV Airports.

À ce stade, bien que le trafic aérien entre ces deux pays et les plateformes aéroportuaires exploitées par le groupe situées au sein de l'Union Européenne (en provenance ou à destination) soit fortement impacté, le groupe n'anticipe pas, en l'absence d'évolution notable de la situation, que les conséquences du conflit soient de nature à remettre en question ses prévisions financières et ses hypothèses de trafic.


S'agissant des plateformes du Groupe ADP à l'international :


Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 46,4 % du capital [3], est en hausse de + 1,6 millions de passagers en mars 2022[2],à 3,9millions de passagers, soit 71,8 % du trafic de mars 2019. Il est en hausse de + 79,5 % depuis le début de l'année, par rapport à la même période en 2021, soit 66,7 % du trafic sur la même période en 2019.


Le trafic de GMR Airports, dont le Groupe ADP détient 49 % du capital [4], est en hausse de + 2,4 millions de passagers en mars 2022 [2], à 7,0 millions de passagers, soit 83,4 % dutraficde mars 2019. Ilestenhaussede+ 23,2 % depuisledébutdel'annéeparrapportàlamêmepériode en 2021, soit 64,3 % du trafic sur la même période en 2019.


Le trafic d'Amman, dont le Groupe ADP détient 51 % du capital, est en hausse de + 0,4 million de passagers en mars 2022[2], à 0,6 million de passagers, soit 82,9 % du trafic de mars 2019. Il est en hausse de + 0,8 million de passagers depuis le début de l'année par rapport à la même période en 2021, soit 69,1 % du trafic sur la même période en 2019.


Le trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45 % du capital, est en hausse de 0,8 million de passagers en mars 2022[2], à 1,4 million passagers, soit 65,8 % du trafic de mars 2019. Il est en hausse de + 2,5 millions de passagers depuis le début de l'année par rapport à la même période en 2021, soit 65,8 % du trafic sur la même période en 2019.


A l'exception du terminal Hajj de Djeddah en Arabie Saoudite, toutes les autres plateformes internationales du Groupe sont ouvertes aux vols commerciaux, des restrictions locales pouvant néanmoins s'appliquer, en particulier aux vols internationaux.

[1] trafic du groupe intègre le trafic des aéroports de Delhi International Airport Limited (DIAL), Hyderabad International Airport Limited (GHIAL), Mactan-Cebu International Airport et Almaty International Airport à compter du 1er janvier 2019. Suite au non-renouvellement au 31 décembre 2021 du contrat d'assistance technique (TSA) relatif à l'aéroport de Maurice, le trafic du groupe n'inclut plus le trafic de l'aéroport de Maurice.

[2] Par rapport au mois de mars 2021. [3] Incluant les aéroports d'Almaty et de Zagreb. [4] Suite à la mise en œuvre du programme de rachat d'actions de TAV Airports, le Groupe ADP détient 46,38 % du Groupe TAV Airports depuis le 30 septembre 2020 (contre 46,12 % précédemment). [5] Voir les communiqués de presse des 20 et 26 février 2020, et du 7 juillet 2020 sur la prise de participation dans la société GMR Airports.

326 vues