top of page
  • Gate 7

Air France Cargo fait voler des tortues sillonnées du musée océanographique de Monaco vers Dakar

Dernière mise à jour : 16 déc. 2022

Paris le 13 octobre 2022 - Si vous vous êtes envolé vers Dakar aujourd'hui avec Air France vous avez voyagé avec des compagnons de voyage plutôt originaux. Rassurez- vous ils ne risquaient pas de troubler votre voyage car ils, ou plus elles, voyageaient en soute. Il s'agit en effet de quarante-six tortues sillonnées juvéniles qui ont effectuées le voyage de leur vie au Sénégal ou elles étaient attendues par l'association "Village des tortues de Noflaye".

Gate 7 a échangé avec Elisabeth Eguienta Da Silva Product Engineer Live Animals au sein d'Air France Cargo et Olivier Brunel de l'aquarium de l'Institut Océanographique de Monaco et vous dévoile les dessous de ce transport en commun peu commun !




Chargement des tortues à bord du vol AF718 pour Dakar


Une histoire débutée il y a 10 ans


Depuis 2012, le Musée océanographique abrite plusieurs individus de tortues sillonnées (Centrochelys sulcata), la 3ème plus grosse tortue terrestre au monde. Sept spécimens avaient été offerts par l’ancien Président malien, S.E.M. Amadou Toumani Touré, à S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, à l’occasion d’un voyage officiel. Ces tortues, provenant d’un centre d’élevage au Mali, avaient alors été confiées à Robert Calcagno, directeur général de l’Institut océanographique, afin de renforcer la sensibilisation des visiteurs à la protection de cette espèce menacée. Ces reptiles herbivores avaient élu domicile dans « L’île aux Tortues », un espace spécialement aménagé à leur attention sur la terrasse panoramique du Musée, où ils évoluent depuis dans un enclos paysagé de 80m².



S.A.S Le Prince Albert II de Monaco et la Princesse Charlène lors du départ de tortues de l'Aquarium.

Depuis, plusieurs pontes ont donné naissance à 49 juvéniles. Outre leur lieu de vie devenant trop exigu pour les accueillir dans de bonnes conditions, l’Institut océanographique a souhaité mettre à profit ces individus à des fins de conservation. Il s’est ainsi associé à l’Institut Africain pour l’Etude et la Protection des Tortues (African Chelonian Institute - ACI) qui a mis en place un programme de renforcement des populations pour 46 des 49 juvéniles.


Ce programme inclut leur gestion en quarantaine au sein du Village des Tortues, puis leur introduction au sein de la Réserve naturelle de Koyli Alpha dans le nord-ouest du pays, ainsi que leur suivi pendant 2 ans. Son responsable, Tomas Diagne, un expert des tortues reconnu mondialement et lauréat du Prix Rolex à l’Esprit d’Entreprise en 1998, œuvre depuis plus de 30 ans pour sauver ces espèces menacées au Sénégal et en Afrique de l’Ouest.

Après une première étape de « conditionnement » au Musée océanographique, au cours de laquelle les 46 juvéniles ont été placés dans un ensemble de 6 caisses spécialement conçues à cet effet, les tortues seront transportées de Monaco vers l’aéroport Paris-Charles de Gaulle le samedi 10 décembre. Elles s’envoleront ensuite pour Dakar le 12 décembre 2022, dans le cadre d’un partenariat avec Air France KLM Martinair Cargo. Une fois arrivées à destination, elles seront placées pendant 6 mois dans un enclos d’observation, situé au Village des Tortues de Noflaye, un centre de conservation logé au cœur d’une réserve spéciale botanique. Au terme de cette phase de quarantaine, les tortues juvéniles seront ainsi transférées dans une partie clôturée de la réserve pendant un an, afin de s’acclimater aux conditions de vie dans la nature.

« Protéger les espèces animales, de terre comme de mer, et les faire connaître au grand public est un enjeu majeur pour l'avenir. L’accueil de ces tortues sillonnées, animal aujourd'hui menacé, a permis leur reproduction tout en sensibilisant les visiteurs du Musée océanographique à leur nécessaire préservation. La suite logique de cet accueil était d’œuvrer à un renforcement des populations sauvages locales. » explique Robert Calcagno, Directeur général de l’Institut océanographique.


Une opération sur mesure


L'organisation d'un tel transport ne s'improvise pas et se fait en respectant de nombreuses règles et contraintes notamment celles édictées par l'International Air Transport Association(IATA) nous explique Elisabeth Eguienta Da Silva responsable du projet au sein d'Air France Cargo. Nous avons étudié les conditions de transport, la réglementation, le type de caisse à utiliser afin que les tortues voyagent en toute sécurité et ne puissent pas se retourner pendant le voyage.



Elisabeth Eguienta Da Silva et Oilvier Brunel au centre lors de l'arrivée des tortues à la cité Cargo d'Air France à CDG

Olivier Brunel vérifie l'état de santé des tortues après le tarnsport en camion de Monaco à CDG

Les tortues sont reparties dans différentes caisses construites sur mesure et dont l'aménagement (espacement, ventilation etc.) respecte la réglementation IATA.


La première partie du voyage entre Monaco et Paris-CDG se fait par transport routier dans un camion ventilé et tempéré. A CDG les caisses seront vérifiées de même que la documentation nécessaire avant d'être "enregistrées" sur le vol. Les caisses sont ensuite inspectées aux rayons X avant d'être palettisées et arrimées pour voyager en soute sur le vol passager régulier à destination de Dakar.Compte tenu des températures actuelles les tortues seront chargées à bord en premier dans la soute-avant déjà tempérée qui sera fermée au plus vite. La température (entre 21 et 23 degrés) de cette soute est contrôlée du cockpit tout au long du vol par les pilotes qui adaptent à chaque fois ces températures à ce qui est transporté.




Compte tenu des températures actuelles les tortues seront chargées à bord en premier dans une soute déjà tempérée qui sera fermée au plus vite. La température de cette soute est contrôlée tout au long du vol par l'équipage de l'avion. Olivier Brunel directeur de l'aquarium de l'Institut océanique de Monaco, Alexandra Bardy et Elisabeth Eguienta Da Silva voyagent sur le même vol pour les accompagner jusqu'à leur destination finale ou elles seront mises en quarantaine.

Air France Cargo à une longue histoire de transport d'animaux vivants précise Elisabeth Da Silva. Nous avions transporté un Condor du Puy du Fou vers l’Argentine, des gorilles du zoo de Beauval vers Libreville et actuellement nous acheminons plus de mille génisses vers l'Ile de la Réunion pour renforcer le cheptel existant.


Si le transport de ce type d'animaux vivants reste exceptionnel et nécessite à chaque fois une étude spécifique Air France transporte au quotidien de nombreux chiens et chats pour lequel les procédures sont plus standards. Dans tous les cas les animaux font l’objet d’une attention particulière, notamment en cas d’aléas, en liaison le Centre du Contrôle du Cargo.


Une chose est sure ces tortues n’auront jamais été aussi rapides !



Olivier Brunel et l'équipe Air France posent devant le Boeing 777-300 en partance pour Dakar

Mission accomplie : les tortues sont bien arrivées à Dakar Gate7
Mission accomplie : les tortues sont bien arrivées à Dakar



propos recueillis par Christophe Chouleur pour Gate7 / images Musée Océanographique de Monaco et Air France





419 vues
bottom of page