• Gate 7

Ce qu'il faut savoir sur les suites données à l'interception de l'appareil de Ryanair à Minsk.

Paris le 25 mai 2021 -L'Union européenne a pris hier soir la décision de fermer son espace aérien et les aéroports européens aux avions biélorusses. Concrètement la compagnie Belavia qui desservait de nombreuses escales au sein de l'Union Européenne n'est plus autorisée à y voler. Le Royaume Uni a pris la même décision.


Une demande a aussi été adressée aux compagnies européennes pour ne plus survoler la Biélorussie, de nombreuses compagnies ont déjà choisi d'emprunter d'autres routes.


Une enquête rapide est exigée de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), qui réunira son conseil jeudi mais ne dispose pas d’un pouvoir réglementaire.


La compagnie Belavia qui possède 29 avions et dessert plus de 15 destinations en Europe et au Royaume Uni se retrouve amputée de la partie occidentale de son réseau et est fortement pénalisée par cette décision. Elle assure une vingtaine de vols chaque jour au départ ou à destination d'aéroports anglais ou de l'Union européenne.


Le vol qui devait effectuer la liaison Paris Minsk ce matin en code share avec Air France a été annulé. «Air France a pris connaissance des conclusions du Conseil européen et suspend en conséquence jusqu'à nouvel ordre le survol de l'espace aérien bélarusse par ses appareils. Les appareils déjà en route verront leur plan de vol modifié», a annoncé la compagnie aérienne dans un communiqué dans la nuit de lundi à mardi.

Embraer 195 de Belavia

Cette capture d'écran publiée par FlightRadar24 illustre les routes prises par différentes compagnies pour éviter la Biélorussie.