• Gate 7

Les aéroports de Corse du Sud se préparent à un bel été : Interview de Laurent Poggi.


Paris le 16 mai 2022 - Gate7 a rencontré Laurent Poggi Directeur des concessions aéroportuaires de Corse du Sud pour aborder les perspectives des aéroports d’Ajaccio et de Figari.


Gate7 : Comment se présente l’année 2022 pour les aéroports d’Ajaccio et Figari ?


Laurent Poggi : Pour les deux aéroports du Sud de la Corse l’année et la saison d’été s’annoncent prometteurs. A Ajaccio l’offre de siège pour 2022 est en augmentation de 21% par rapport à 2019 avec 1,5 Million de siège offerts par les différents opérateurs soit 320.000 sièges supplémentaires. Sur Figari on constate une très forte augmentation avec 377.000 sièges offerts supplémentaires, soit + 46% par rapport à 2019, et une offre globale de 1,2 Million de sièges.


Gate7 : Combien de compagnies vont desservir les aéroports du sud de la Corse ? Quelles sont-elles ?


Laurent Poggi : Ajaccio proposera cette année une cinquantaine de lignes dont 7 nouvelles. Rome, Londres, Vienne, Salzbourg, Zurich par Air Corsica, Luxembourg par Volotea et Oslo par Norwegian.


Figari n’est pas en reste avec 47 lignes dont 9 nouveautés : Toulon par Air Corsica, Caen et Pau par Air France, Brest et Strasbourg avec Volotea, Gênes et Parme par Flyleone, Rome avec Ryanair et enfin Nantes avec Transavia.

Gate7 : Quelles sont les principales compagnies qui desservent les deux aéroports ?


Laurent Poggi : On retrouve Air Corsica, Air France, Easyjet, Volotea, Transavia, ASL à Ajaccio, Ryanair à Figari, Edelweiss, Luxair, Swiss et British Airways à Figari.


Gate7 : Quel est la part d’Air Corsica dans ce programme d’été ?


Laurent Poggi : Air Corsica représente 38 % de l’offre globale à Ajaccio et 21 % à Figari.


Gate7 : Certains aéroports anticipent des difficultés devant l’afflux de passagers et des effectifs réduits qu’en est-il pour Ajaccio et Figari ?


Laurent Poggi : Il n’y a pas de problème majeur concernant les effectifs des personnels aéroportuaires mais la question se pose plutôt pour les sous-traitants en particulier les sociétés de sûreté qui ont du mal à recruter.


Gate7 : L’environnement est aujourd’hui une composante importante pour le transport aérien, avez-vous des chantiers en cours sur ce sujet ?


Laurent Poggi : Les aéroports corses se sont engagés dans une démarche vertueuse de développement durable en adhérant au projet EASEE soutenu par l’Union des Aéroports Français afin d’obtenir le niveau 2 du label international Airport Carbon Acreditation (ACA).




Gate7 : Avez-vous des projets d’aménagement pour les deux plateformes ?


Laurent Poggi : Concernant plus spécifiquement l’aéroport d’Ajaccio, divers travaux ont été réalisés ou sont en cours : création d’une FATO (Aire d’approche finale et de décollage) réaménagement de la zone Aviation Générale, création d’une dépose rapide, ouverture de nouveaux parcs de stationnement.


Par ailleurs 2 chantiers majeurs vont rythmer les mois à venir :


Une réfection totale de la piste et des taxiways pour un montant global de près de 25M€ est prévu pour l’hiver 22-23


La phase « étude » de l’extension de l’aérogare est terminée ouvrant la voie à la concrétisation du projet estimé à près de 60M€ et prévoyant une extension de plus de 6.500m² au sol, la mise aux normes du système d’Inspection Filtrage des Bagages de Soute avec intégration d’EDS standard 3, la création de 34 banques d’enregistrement, 10 salles d’embarquement, une zone commerciale de plus de 1000m², une extension des salles arrivées, le tout intégré dans un terminal dimensionné pour accueillir 3 millions de passagers annuels.



Concernant Figari outre les travaux de renforcement et d’extension des aires de trafic dont la livraison est imminente (postes béton, FATO, taxiway dédié trafic AG, éclairage, balisage…) l’aeroport a également étendu sa zone d’enregistrement en se dotant de 2 banques supplémentaires et a procédé au réaménagement global de la zone côté ville (extension des parcs de stationnement plublic et personnel, aménagement paysager, voies principale d’accès et de circulation…)


Dans l’attente du démarrage du projet d’extension du terminal, au stade de la phase études, dont la capacité de traitement serait de 1,5 M de pax avec une l’échéance prévue à l’horizon 2026, La CCI prévoit dès l’automne prochain, une extension des salles d’embarquement, la rénovation complète des blocs sanitaires, la création de bureaux et la poursuite des travaux d’aménagement des parcs de stationnement et des voies de circulation.

En parallèle, l’extension de l’aire de trafic commercial avec le rajout de 2 postes de stationnement supplémentaires et un taxiways dédié est également programmée pour les mois prochains.







propos recueillis par Christophe Chouleur pour Gate7

238 vues