• Gate 7

Air France annonce la fermeture de ses 10 agences situées en métropole

Mis à jour : août 2

Paris le 9 juillet 2020


Air France a annoncé son projet de fermeture des agences en ville en France Métropolitaine. Cette annonce liée à la nécessité de réduire ses coûts de distribution. intervient dans une période de grande incertitude économique pour la compagnie durement touchée par les conséquences de la COVID19.


enseigne agence Air France

Les 10 agences de métropole sont concernées par cette décision soit les 3 agences parisiennes situées aux Invalides, Porte Maillot et Luxembourg et les 7 agences en région situées à Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Nantes et Toulouse. La fermeture est prévue pour le premier trimestre 2021.


Air France, qui était l'un des dernières compagnies européennes à maintenir un réseau physique d'agences, s’est engagée à proposer une solution de mobilité dans son bassin d'emploi à chaque collaborateur concerné.


Un plan de restructuration global dans un contexte incertain


Cette mesure s’inscrit dans un plan d’économie global et la suppression de 7 500 postes dont une partie se fera via des départs naturels. La compagnie souhaite ainsi économiser 1,221 milliard d’euros d’ici à 2023  au travers d’une restructuration et du renouvellement de sa flotte.


Rappelons que la compagnie a vu son chiffre d’affaires baisser de 95 % entre mars et juin 2020, et que la reprise du trafic est très progressive notamment sur le réseau long-courrier dans un contexte sanitaire qui reste incertain. Le court courrier est quant à lui affecté par la décision de fermer certaines destinations intérieures pour des motifs écologiques et économiques pour d’autres lignes non rentables.


Air France, comme quasiment toutes les compagnies aériennes mondiales, se retrouve dans une situation difficile malgré les 4 milliards d’euros de prêts bancaires garantis à 90% par l’Etat et 3 milliards d’euros de prêt direct de l’Etat. Ces prêts accordés à un taux de 7 % sont assortis de conditions contraignantes et devront être remboursés en 2023 et 2025 alors que les revenus de la compagnie risquent de ne pas être au rendez-vous.


Une situation difficile pour toutes les compagnies aériennes


En Europe le groupe Lufthansa, qui a bénéficié d’un soutien de 9 milliard d’euros, a annoncé la suppression de 22 000 postes, British Airways prévoit de son coté de licencier 12 000 salariés et négocie actuellement un changement des conditions de travail de ses pilotes tandis qu’Iberia va se séparer de 4500 personnes.


La low cost européenne Ryanair s’attend à une baisse de 40 % de son trafic en 2020 et demande à ses salariés des baisses de salaires très importantes, variables en fonction des catégories professionnelles. Faute d’accord la compagnie menace les salariés concernés de licenciements.


Même les compagnies du golfe qui affichent d’ordinaire de bons résultats doivent réduire leurs effectifs. Ainsi Qatar Airways a annoncé, sans en préciser le nombre, de nombreux licenciements et une baisse des salaires des pilotes étrangers, tandis qu’Emirates prévoit de supprimer près d’un tiers de ses effectifs.


La situation n'est pas meilleure de l'autre coté de l'atlantique ou United Airlines a prévenu que 36000 postes pourraient etre supprimés la reprise attendue tardant à se concrétiser. De son coté American Airlines annonce un sureffectif de 8000 salariés et Delta va fermer des bases de navigants commerciaux et envisage de rmettre fin au contrat de plus de 2500 pilotes. 

Agence Air France de Marseille

Texte de Christophe Chouleur / photos Air France

#AirFrance #Agences

1,100 vues

©2020 par Gate7. Créé avec Wix.com