• Gate 7

Attribution de la ligne Tarbes-Lourdes Paris Orly : Volotea maintient sa candidature

Paris le 26 avril 2022 -


Volotea, la compagnie aérienne des capitales régionales européennes, prend acte de la décision de Pyrénia de reprendre la procédure d’appel d’offres public pour l’exploitation de la ligne aérienne Tarbes-Lourdes / Paris-Orly à partir de l’examen des candidatures. Volotea, retenue dans un premier temps par le syndicat mixte Pyrénia comme mieux-disante, maintient sa participation à l’appel d’offres public pour l’attribution de la ligne et a pris toutes les mesures requises pour tirer toutes les conséquences de l’ordonnance du Tribunal administratif de Pau, même si elle en conteste devant le Conseil d’Etat le bien-fondé.





En effet, le tribunal administratif de Pau avait décidé, le 22 mars dernier, d’annuler la procédure pour l’exploitation de la ligne Tarbes-Lourdes / Paris-Orly à compter du stade de l’examen des candidatures en considérant en particulier que Volotea ne se serait pas acquittée de toutes sommes prétendument dues au titre d’une décision antérieure du Tribunal de Bordeaux. Tout en formant un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat afin de préserver ses droits, Volotea a décidé de payer toutes les sommes énoncées dans le jugement de Bordeaux, y compris celles en suspens – et donc non exigibles - en raison de l’appel interjeté contre celui-ci.


Elle estime par conséquent avoir désormais rempli toutes les conditions requises par l’ordonnance du Tribunal administratif de Pau pour poursuivre sa participation à l’appel d’offres public pour l’attribution de la ligne Tarbes-Lourdes / Paris-Orly.


Le jugement de Bordeaux ayant fait l’objet d’appel fait référence à des manquements aux obligations déclaratives concernant 18 employés en détachement depuis l’Espagne pour soutenir la base de Bordeaux en 2013.


Volotea réitère en outre son profond engagement dans la durée en France, qui représente un marché clé, où la compagnie réalise une part importante de son activité. La compagnie emploie actuellement plus de 400 salariés en France, tous sous droit local, et prévoit la création de plus de 200 emplois locaux supplémentaires en 2022.

114 vues