• Gate 7

Guidage satellitaire : Air Corsica réalise une première en France à l'aéroport d'Ajaccio

Paris le 5 avril 2022 - La compagnie Air Corsica a inauguré hier une nouvelle procédure d'approche des avions par guidage satellitaire à l'aéroport d'Ajaccio Napoléon Bonaparte.


Fruit d'une coopération de longue date entre les services de la Direction Générale de l'Aviation Civile, l'aéroport d'Ajaccio et Air Corsica, cette procédure innovante est une première en France.


C'est le lundi 4 avril 2002 que l'Airbus A320neo baptisé "I Sanguinari" en provenance de Paris-Orly a appliqué cette nouvelle procédure dont les bénéfices sont nombreux.


L’aboutissement et la réussite de ce projet issus d’études menées au niveau européen serviront de référence à d’autres aéroports européens à environnement contraint, mais également au niveau régional dont surtout celui de Calvi.


Le vol inaugural d'Air Corsica à son arrivée à l'aéroport d'Ajaccio.
Le vol inaugural d'Air Corsica à son arrivée à l'aéroport d'Ajaccio.

Cette procédure #RNP-AR s’effectue par guidage géosatellitaire augmente le niveau de sécurité de la destination, permet une réduction du temps de vol et donc des émissions de CO2, des économies de carburant et offre une meilleure accessibilité au territoire en évitant les déroutements vers d'autres aéroports en cas de météo incompatible avec les atterrissages classiques. Elle rendue possible grâce à l'utilisation des nouveaux Airbus A320neo de dernière génération de la compagnie.


Le nouveaux tracé permet une approche plus fluide et évite les zones fortement habitées. Cette réduction des nuisances sonores concerne environ 20000 habitants.


Cette innovation permet d'éliminer 12 tonnes de CO2 grâce à un tracé plus direct.



L'illustration ci dessous montre l'approche RNP AR (Required Navigation Performance + Authorisation Required) effectuée le 4 avril. Il faut imaginer cette même approche par une météo beaucoup moins favorable pour comprendre les avantages de cette nouvelle procédure. Le sytème s'appuie aujourd'hui sur le GPS américain et bientôt sur le système européen Galileo. jusqu'à présent l'atterrissage de la montagne vers la mer ne pouvait se faire qu'en navigant à vue.


Deux sens de piste existent sur l’aérodrome :


- La piste 02. Elle permet une approche « face à la montagne ». Sur cette piste, les approches sont réalisées aussi bien le matin que la nuit et ce, même lors d’une météorologie dégradée (vents, orages, nuages, brouillard).


Cependant, la trajectoire pour rejoindre cette piste, prévoyant une arrivée de la mer et face à la montagne, peut-être soumise à des « vents arrière » forts et peut engendrer dans certaines situations, une remise de gaz, une mise en attente dans l’espace aérien ou un déroutement sur une autre plateforme.


- La piste 20. Elle permet une approche « face à la mer ». Sur cette piste, seules les approches en journée et par beau temps étaient autorisées jusqu’ici.


La trajectoire pour rejoindre cette piste, prévoyant une arrivée de la montagne et face à la mer, n’est généralement pas soumise aux « vents arrière ». Dans ce sens, l’avion subi un vent de face, ce qui est plus favorable en phases d’approche et d’atterrissage. C’est là que réside l’intérêt majeur de la mise en place de la procédure RNP AR.


En effet, cette procédure permet un accès à la piste 20, moins soumise à des difficultés ou risques de déroutement en cas de conditions météorologiques dégradées, en utilisant un guidage satellitaire de grande précision.


Le recours à cette trajectoire inopérable auparavant dans de telles conditions, augmente favorablement la capacité de régularité des vols pour un meilleur service au client, en particulier tout au long de l’année dans le cadre de la desserte de service public.

trajectoire RNP AR vue de l'intérieur de l'A320neo d'Air Corsica
trajectoire RNP AR vue de l'intérieur de l'A320neo d'Air Corsica

De nombreuses personnalités dont Jean Dominici président de la CCI, Marie Helène Casanova présidente du conseil de surveillance d'Air Corsica , Damien Cazé Directeur Général de l'aviation Civile, Laurent Poggi Directeur des Concessions Aéroportuaires de Corse du Sud au sein de la CCI de Corse, Luc Bereni Président du directoire d'Air Corsica étaient réunies pour cet événement.

Les participants ont pu assister à l'approche et à l'atterrissage de l'Airbus A320Neo d'Air Corsica qui effectuait ce vol inaugural de la très belle terrasse de l'aéroport.

'arrivée du vol inaugural à l'aéroport d'Ajaccio Napoléon Bonaparte
l'arrivée du vol inaugural à l'aéroport d'Ajaccio Napoléon Bonaparte


Jean Dominici, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse, indique : « La gestion des plates-formes aéroportuaires insulaires a été confiée par la Collectivité de Corse à la CCI de Corse jusqu’en 2024.

Cette gestion, repose sur un contrat visant à la réalisation, l'entretien, le renouvellement, l'exploitation, le développement et la promotion des aéroports.

La mise en œuvre de cette nouvelle procédure traduit ainsi pleinement les objectifs définis dans le contrat en participant au développement de la plate-forme en sécurisant son approche, en valorisant son attractivité, en garantissant des conditions d’accessibilité et de confort aux usagers du service public, en réduisant les nuisances sonores et les émissions de CO2, en positionnant la plate-forme à l’avant-scène de la technologie aéronautique ».



Marie-Hélène Casanova-Servas, Présidente du Conseil de Surveillance d’Air Corsica, déclare : « Après la réception en décembre 2019, des A320neo exploités pour la première fois par un opérateur national, les équipes d’Air Corsica sont de nouveau à la pointe de l’innovation avec l’aboutissement de ce projet, initié dès 2016 en collaboration avec nos partenaires : Airbus, les acteurs de l’aéroport Ajaccio Napoléon-Bonaparte sous l’égide des entités consulaires de Corse, ainsi que les services de la Direction Générale de l’Aviation Civile.

La nouvelle possibilité d’approche par guidage satellitaire constitue un progrès appréciable en matière de régularité pour nos opérations, élément essentiel de notre desserte et ce plus particulièrement en cas de météo dégradée l’hiver, dans le cadre du service public.

En outre, le dispositif RNP AR intègre parfaitement notre stratégie pour une exploitation soucieuse de l’environnement, en permettant des trajectoires moins polluantes.

Notre compagnie est donc très fière d’être à l’initiative d’une innovation technologique appelée à se multiplier dans l’avenir sur d’autres aéroports à géographie complexe, dans notre île-montagne comme sur le reste du continent européen ».


Christophe Chouleur pour Gate7

245 vues