• Gate 7

Le coronavirus une aubaine pour Alitalia ?

Mis à jour : avr. 29


La compagnie porte drapeau italienne accumule les pertes depuis de nombreuses années et est placée sous « administration extraordinaire » depuis 2017.


Mauvaise gestion, sureffectif notoire, interventionnisme de l’Etat, grèves à répétition, concurrence des compagnies low-cost sur le marché intérieur et européen, les racines du mal sont anciennes et les nombreux plans de relance n’ont pas réussi à faire remonter la pente à la compagnie tricolore.


Dans ce contexte difficile Alitalia avait bénéficié d’un coup de pouce avec la disparition d’Air Italy, l’une de ses concurrentes, dont le propriétaire, Qatar Airways, avait jeté l’éponge en février 2020 en raison d’importantes pertes financières.


Face aux difficultés à trouver un acquéreur le gouvernement Italien avait reporté jusqu’en mai 2020 la date limite pour régler le sort de la compagnie italienne qui a bénéficié de nombreux prêts pour se maintenir à flot. Malgré ce délai toutes les négociations se sont révélées infructueuses.


C’est finalement le coronavirus qui selle provisoirement le destin d’Alitalia avec la décision du gouvernement italien de nationaliser la compagnie et ainsi de la sauver e la faillite annoncée.

Une fois de plus Alitalia, membre de l'alliance Skyteam, dont la disparition fait l’objet de spéculations depuis de nombreuses années parvient à survivre. Il reste à espérer que cette nationalisation permettra à la compagnie de se restructurer et de s’appuyer sur ses atouts tels que la ponctualité, la qualité de son service en long courrier ou de ses salons Casa Italia pour rebondir une nouvelle fois.


Paris le 28.04.2020

141 vues

©2020 par Gate7. Créé avec Wix.com