top of page
  • Photo du rédacteurGate 7

Transavia conjugue le renouvellement de sa flotte et une trajectoire de croissance

Paris le 30 janvier 2024 - A l’occasion du vol inaugural de l’A320neo de Transavia France vers Porto, gate7 a échangé avec Olivier Mazzucchelli, Président Directeur Général de Transavia France et Nicolas Hénin, Directeur Général Adjoint Commercial & Marketing de la compagnie. L’occasion de parler du nouvel avion mais aussi de la présence de Transavia à Paris Orly et de la clientèle d’affaires.

 

 

Olivier Mazzucchelli que représente ce premier vol commercial pour Transavia ?


C’est une étape importante pour Transavia France. Notre projet d’entreprise conjugue le renouvellement de notre flotte en même temps qu’une trajectoire de croissance ce qui n’arrive pas tous les jours. En tant que CEO je vis ce moment avec une grande joie et je constate l’engouement des collaborateurs de Transavia autour de ce projet. Deux mille d’entre eux ont travaillé pour arriver à ce premier vol commercial. C’est donc avec beaucoup de joie mais aussi beaucoup d’espoir que j’accueille l’A320neo dans notre flotte.

 

Dans le cadre du départ d’Air France d’Orly, Transavia va t’elle remplacer la compagnie sur ses lignes actuelles ? 


Transavia va en effet reprendre les slots d’Air France en 2026. En ce qui concerne les destinations desservies nous étudions toutes les possibilités notamment les destinations La Navette assurée par Air France sur Nice, Toulouse et Marseille. Nous ne nous interdisons rien et il peut se passer encore beaucoup de chose entre maintenant et 2026.


Olivier Mazzucchelli, Président Directeur Général de Transavia France et Nicolas Hénin, Directeur Général Adjoint Commercial & Marketing
Olivier Mazzucchelli, Président Directeur Général de Transavia France et Nicolas Hénin, Directeur Général Adjoint Commercial & Marketing

 

Vous avez évoqué récemment des évolutions pour les passagers fréquents et affaires ?

 

Notre réflexion est qu’Orly est l’aéroport parisien par excellence. Il sera, avec l’arrivée de la ligne 14 en juin, le mieux connecté vers Paris intra-muros. Notre réseau se développe de plus en plus vers des capitales Schengen avec Stockholm, Berlin et bientôt Milan. Ces deux facteurs, conjugués avec la démarche de sociétés qui cherchent à faire des économies sur les frais de déplacements, nous conduisent à réfléchir à un produit adapté à cette clientèle. Nous avons déjà, avec l’offre MAX, un produit qui offre un fast-track et des XP et nous allons renforcer les services Flying Blue proposés par Transavia pour répondre encore mieux aux besoins de cette clientèle.

 

Certaines escales se développent avec de nouveaux vols, je pense notamment à Marseille, envisagez-vous d’ouvrir prochainement de nouvelles bases ?

 

Nous avons jusqu’à présent renforcé et diversifié notre offre sur nos bases actuelles qui fonctionnent très bien. Notre priorité est de reprendre les slots d’Air France à Paris Orly et de maintenir notre empreinte en région et nous ne pouvons pas conduire tous les projets de front. Nous développerons ensuite notre empreinte en région.

 

Nicolas Hénin, qu’apporte l’A320neo en termes d’expérience client ?

 

L’avion est magnifique et beaucoup plus moderne.  Il est équipé de nouveaux sièges pré inclinés à 15° qui apportent plus de confort notamment parce que l’assise est un peu plus large car la cabine de l’A320neo offre plus d’espace. Ils disposent d’accoudoirs plus longs, d’une tablette plus large et de porte gobelets.

 

En termes d’innovation, nous avons équipé l’A320neo de ports USB-C d’une puissance de 60 watts qui permettent de charger tous les appareils électroniques y compris les lap-tops en live feed sur l’ensemble des sièges. L’A320neo dispose de coffres à bagages beaucoup plus grands qui peuvent accueillir plus de bagages tout en contribuant à fluidifier l’embarquement.


Transavia conjugue le renouvellement de sa flotte et une trajectoire de croissance

interview de Christophe Chouleur pour gate7



Comments


bottom of page