• Gate 7

Volotea lance Voloterra son programme en faveur de l'environnement



Paris le 9 mars 2022 - Volotea a déjà mis en place 50 initiatives de développement durable pour atteindre 25% de compensation carbone d’ici à 2025 ; dont utiliser des carburants durables dans ses avions, développer des technologies alternatives sans émissions, la création d’un avion 100% électrique, et travailler à l’amélioration de l’efficacité dans la gestion du trafic aérien. Dans le cadre de sa démarche responsable et environnementale, la compagnie aérienne propose à ses clients de compenser leurs émissions de CO2 au moment de la réservation grâce à un don de 2€ et double la contribution




Volotea, la compagnie aérienne des capitales régionales européennes, qui prévoit de compenser 25% de ses émissions de CO2 d'ici à 2025, annonce le lancement de Voloterra, son programme de développement durable qui vient renforcer les initiatives déjà existantes. Ce programme propose aux clients de participer ensemble à la démarche de compensation carbone en versant 2€ par passager. De son côté, la compagnie s’engage à doubler cette contribution et à investir le montant de ces dons dans des projets environnementaux certifiés par le Mécanisme de Développement Propre (MDP) des Nations Unies.

Dès la réservation d’un vol Volotea, il est proposé à chaque client de compenser son empreinte carbone en contribuant à hauteur de 2€ par passager à des projets de réduction d’émissions de CO2. Pour chaque don, Volotea ajoute 2€ supplémentaires et investit les 4€ dans différents projets environnementaux :

- La reforestation et la conservation des forêts,

- La transition vers les énergies renouvelables,

- Le traitement et le recyclage des déchets pour générer de l'énergie renouvelable dans les communautés défavorisées.

Volotea soutient des projets certifiés par le Mécanisme de Développement Propre (MDP) des Nations Unies, visant notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à l'amélioration des systèmes de gestion des déchets d’origine animale dans la région de Sonora au Mexique. Économiquement durables, ces projets environnementaux ont également un impact social, en donnant accès à des énergies renouvelables, ainsi qu’en favorisant le développement de l’emploi local et d’une main-d’œuvre qualifiée.

Dans le cadre de sa démarche RSE, Volotea a commencé en 2022 à utiliser des carburants durables dans ses avions. La compagnie collabore également avec les fabricants et l'industrie pour que ces carburants, aujourd'hui difficiles d'accès, puissent être développés et généralisés le plus rapidement possible.

Depuis 2021, Volotea compense 5% de ses émissions totales de CO2. La compagnie s’engage à présent à augmenter ce pourcentage, jusqu'à atteindre un niveau de 25% en 2025.

Enfin, Volotea a mis en place des initiatives visant à développer des technologies alternatives sans émissions, qui agissent en faveur de la transition écologique. Depuis 2019, la compagnie travaille au développement d’un avion 100% électrique ainsi qu’à l’amélioration de l’efficacité dans la gestion du trafic aérien.

Pour Gloria Carreras, directrice de la RSE de Volotea :


« Nous sommes très heureux d’annoncer le lancement de notre programme de développement durable : Voloterra. Notre objectif est de poursuivre notre croissance tout en respectant l'environnement et en sensibilisant nos clients aux enjeux écologiques. Cette année, la compagnie aérienne commencera à introduire des carburants durables dans ses avions et collaborera avec les fabricants et l'industrie pour que ces carburants puissent être développés et généralisés le plus rapidement possible. Depuis le début de ses opérations en 2012, Volotea a mis en œuvre près de 50 initiatives pour réduire la consommation de carburant de ses avions, ce qui, avec le changement de sa flotte en Airbus, a permis de réduire de plus de 41% ses émissions par passager et par km. Depuis 2021, Volotea compense volontairement 5% de ses émissions totales de CO2 et augmentera le pourcentage jusqu'à atteindre un niveau de 25% de son empreinte carbone en 2025. »

106 vues